Archives quotidiennes : Mardi 13 septembre 2011

L’Italie risque aussi un défaut de paiement

italie, dette, défaut de paiement, grèce, économie, jean marc sylvestre, berlusconi, banques, les clés de l'éco, chine, dette, crise

Après la Grèce, tout le monde a les yeux rivés sur l’Italie qui risque aussi un défaut de paiement. En Italie, nos banques françaises sont aussi impliquées.

, , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Nationaliser les banques françaises…Et puis quoi encore !

banque, crise, nationalisation, dette, grèce, jean marc sylvestre, les clés de l'éco

L’hypothèse de nationaliser les banques française serait à l’étude en ce moment à Bercy à la demande de l’Élysée. Même si l’idée n’est pas absurde, les banques françaises ne sont absolument pas en risque de faillite. Il faut donc arrêter de se faire peur.

, , , , , , | Laisser un commentaire

PSA – P. Varin : « Il faut se préparer à des temps plus difficiles »

boursorama.com

Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën n’exclut pas de recourir à du chômage partiel en France et va réduire ses coûts pour se préparer « à des temps plus difficiles », a averti mardi son président du directoire Philippe Varin.

« On a actuellement en Europe une crise politique, elle a contaminé la sphère financière » et on a « un contexte de faible croissance devant nous, voire de récession », a commenté M. Varin lors d’une table ronde au premier jour d’ouverture à la presse du salon automobile de Francfort (ouest).

Laisser un commentaire

Pétrole : demande mondiale revue en baisse à cause du ralentissement économique

boursorama.com

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a révisé mardi à la baisse ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour 2011 et 2012, respectivement de 0,2 et 0,4 million de barils par jour (mbj), en raison du ralentissement économique, et n’exclut pas un scénario plus sombre.

Laisser un commentaire

Pékin refuserait d’acheter de la dette italienne

boursorama.com

Le secteur bancaire dévissait de nouveau mardi à la Bourse de Paris, BNP-Paribas en tête, pénalisé par des rumeurs de marché selon lesquelles Pékin se refuserait à acheter des obligations italiennes.

Laisser un commentaire