Présidentielle

Les 60 propositions de François Hollande : Qui va payer ?

françois hollande, 2012, présidentielle, programme, PS

L’édito de Jean-Marc Sylvestre. François Hollande, le candidat PS à la présidentielle, a présenté jeudi matin 60 propositions reprenant les grandes lignes de son programme. Analyse.

François Hollande était très attendu jeudi matin sur le détail de son programme. Ce qui est intéressant d’abord, c’est qu’il s’est situé dans le climat de crise, avec l’ambition de rétablir les équilibres budgétaires. Et là, il est au diapason des autres candidats. Donc, il ne reprend pas la plupart des promesses qui étaient dans le programme du PS. Cela dit, il mobilise des moyens et des outils qui vont faire débat.

-

Les hypothèses de croissance

Pour 2012, le candidat retient 0,5%. C’est ce que conseille le FMI. Le gouvernement français sera obligé de s’y rallier. Pour 2013 et 2014, il tourne autour de 2%. Si on les fait, c’est bien.

La relance de l’emploi et de la croissance

Sur ce chapitre, cela devient plus compliqué pour lui. Hollande aligne une série de mesures qui reviennent à pénaliser la grande entreprise et à soutenir les petites et moyennes par des financements aidés. Cela va être compliqué à mettre en place. Le risque, c’est de pénaliser les entreprises qui ne jouent pas le jeu de l’emploi, c’est-à-dire de les inciter à déménager. De plus, il n’y a rien sur la compétitivité, sur le coût, la flexibilité et la durée du travail. Pourtant, c’est la clés de la performance des Allemands qui leur permet de créer et de protéger l’emploi.

Les finances publiques

François Hollande prône la maitrise des dépenses publiques mais ne fait aucune économie de dépenses et aucune réforme de structure sur le fonctionnement des administrations. On voit mal dans ces conditions, comment il rétablira l’équilibre des finances publique. La meilleure preuve, c’est qu’il annonce une augmentation des prélèvements et des dépenses.

Le message politique est clair. Il veut faire payer les hauts revenus et les gros patrimoines. Mais aussi les grandes entreprises et les banques qui ne sont pas dans une santé florissante. Un dernier exemple, le doublement du livret A. C’est une bonne idée mais ça ne va pas résoudre le problème du logement. Le logement à besoin de terrains et là, il n’a pas de mesures miracles.

Ce qui est frappant aussi, c’est que dans ce programme qui change du ton habituel des socialistes, il prolonge le ton du Bourget. Il n’aborde pas des dossiers aussi essentiels que l’environnement et la croissance verte. Mais surtout il fait comme si l’Europe n’existait pas. Or, les disfonctionnements de la zone euro expliquent beaucoup de nos propres disfonctionnements.

 

Commentaires (3)

  1. Lassault dit :

    Bonjour,

    « L’argent est plus utile que la pauvreté, ne serait-ce que pour des questions financières… W.A »
    ->Très facile de dire cela quand on n’est aucunement dans le besoin »
    Soyons objectif!
    Je ne vois pas pourquoi la gauche serait pire que la droite d’ailleurs cette dernière et ce gouvernement Sarkozy n’a fait qu’affaiblir les classes moyennes ces cinq dernières années qui de plus en plus tire la langue……(Eh oui aussi Monsieur ,il n’y a pas que les entreprises..)
    Seule, la rigueur ne pourra résoudre la crise que nous traversons,il faut quoi qu’on en dise faire quelques dépenses même si chacun de nous aura compris que les marges de manœuvres sont très étroites.
    Non Monsieur Sarkozy,vous ne détruirez pas tous nos acquis sociaux(Nos ascendants se sont battus parfois jusqu’à donner de leurs vies)
    A la présidentielle: « tout sauf l’UMP »

    Marc Lassault.

    • UneIndignée dit :

      Entièrement d’accord, je rajoute que si malgré tout, il devait être réélu, ce serait vraiment une catastrophe car sa légitimité serait confortée et un tapis rouge serait alors dérouler pour nous saigner jusqu’à plus soif. Que les français prouvent qu’ils ne sont pas de bons moutons. La classe moyenne a été largement mise à contribution,alors que l’Etat n’a pas géré en bon père de famille. Il n’aime pas son peuple pour lui infliger notre niveau vie régressant chaque jour. Pauvre France ! Où nous mène t’il ? Attention, plus il nous appauvrit, plus nous serons corvéables à merci. Sous l’ère révolue de Mitterrand, je vivais dignement, correctement, j’ai envie d’essayer à nouveau ce qui est aujourd’hui un idéal ! C’est malheureux d’écrire cela et pourtant…. c’est la triste vérité.

      • OLIVIER dit :

        Mais arrêter de dire n’importe quoi.. Je suis outré d’entendre ce genre de commentaire. Vous feriez mieux de lui dire merci, c’est surement grâce à notre président actuel si nombre de français ont encore un travail. Vous attendez tous d’un seul homme qu’il vous donne toutes les solutions. Que propose son opposant ? encore plus de dépense… mais ou croyez vous qu’il va prendre l’argent nécessaire à son programme ? Ouvrez les yeux , il est prêt a raconter n’importe quoi pour plaire au Français et être élu. Dites vous bien une chose, vous savez ce que vous avez mais vous ne savez pas ce que vous allez avoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>