Non classé

Interview : « On ne peut pas prendre parti pour ou contre la finance »

fonds propres, finance, augustin huglo, projet, étudiant

Réconcilier la finance et la société, c’est la lourde tâche à laquelle s’attèlent  les vingt étudiants du Master  Techniques   Financières  et  Bancaires  de  l’Université  Panthéon  Assas.

Pendant  3  mois,  ces  jeunes  vont investire  dans  des   produits  financiers  dont  ils  sont capables de  donner  l’utilité  économique  ou  sociale.  A  la   fin  de  la période,  le 25 avril, la plus value générée  sera  reversée  à une  association  qui  a  pour   mission  de  réinsérer  des  personnes exclues  de  la  société.  Rencontre avec un des étudiants et initiateurs du projet, Augustin Huglo (2ème à gauche sur la photo).

+

Vous expliquez vouloir « réconcilier finance et société ». Ça veut dire qu’ils sont fâchés ?
Oui, très fâchés même ! Il suffit d’allumer sa télévision pour voir que les gens ont une certaine défiance face à la finance.

Pourquoi selon vous ?
C’est parce que l’on est en crise qui tient son origine des subprimes et de la dette. Ça fait trente ans que les banques viennent au secours de l‘État en finançant le déficit. Depuis 1975, on dépense sans compter et quand la finance vient réclamer son argent les gens se plaignent… Tout ça on l’explique dans notre projet.

Concrètement comment votre projet fonctionne ?
Nous sommes organisés comme une véritable petite société de gestion. Une quinzaine de personnes travaille sur l’investissement, il y a des chefs de pôle et un « board » (comité de pilotage ndlr) pour diriger l’ensemble. Et depuis notre site internet les internautes peuvent suivre nos performances mensuelles. Nous expliquons aussi les produits financiers, leurs utilités pour la société et les entreprises. On constate qu’il y a un vrai manque de pédagogie auprès de la population sur ce sujet.

Que pensez-vous de tous ces candidats, François Hollande en tête, qui se dressent contre la finance ?
Quand il s’agit de Jean-Luc Mélenchon ou de Marine Le Pen, ce n’est pas étonnant. Mais c’est plus original de la part d’un candidat socialiste. L’idée du projet c’est aussi de dire que l’on ne peut pas prendre parti pour ou contre la finance. Nous pensons que la finance doit être en dehors des partis. Alors oui, c’est vrai que la finance s’est un peu rémunérée et nous pensons d’ailleurs qu’elle doit revenir à des essentiels, notamment quand un trader est payé des millions : vous ne pouvez pas vous enrichir tant que le système que vous supportez est en perte.


Pour en savoir davantage sur le projet et découvrir l’avancée de leurs travaux, rendez vous sur leur site : fonds-propre.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>