Affaire Renault: Les excuses de Carlos Goshn ne terminent pas l’histoire

François Baroin et Eric Besson estiment que les excuses de Carlos Ghosn ne marquent pas la fin de ce scandale marqué par un « amateurisme invraisemblable ». Le gouvernement ayant promis des « sanctions ».

Rappelons que Renault a présenté lundi ses excuses aux trois cadres licenciés « à tort » en janvier dans une pseudo affaire d’espionnage. Au passage, Carlos Ghosn, PDG du constructeur automobile, leur a promis réparation. Mais sous une forme qui reste encore à déterminer.