Archives de l’auteur : par Jean-Marc Sylvestre

Comment la BCE va faire baisser l’euro

euro coulant

L’euro trop fort. Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne en a convenu à Washington lors de l’assemblée générale du FMI et de la Banque mondiale. Ce faisant, il répond à l’Allemagne qui commence à en parler un peu, et c’est nouveau. Il répond à la Grèce, l’Italie et l’Espagne aussi, et enfin aux Français, eux qui crient, pleurent, et se lamentent, tout du moins dans la classe politique.

edito | Laisser un commentaire

Pour les politiques, l’Europe c’est « courage fuyons »

1830649dec5e4862a08f2cbd12ad680c

L’Europe est en question sur tous les fronts. Dans le procès qui est fait au vieux continent, et plus particulièrement à la zone euro, chacun y va de sa petite idée mais curieusement aucun homme politique ne propose une plus grande intégration.

edito | Laisser un commentaire

Les 67 plus riches du monde détiennent la moitié des richesses du globe. Et alors ?

blog jms dollars

Selon une étude annuelle de l’ONG Oxfam, il y aurait 67 personnes dans le monde qui posséderaient la moitié des richesses du globe. Jamais la distribution des richesses produites par les humains n’avait été aussi inégalitaire.

edito | Laisser un commentaire

Manuel Valls, en essayant de ne pas déplaire, a réussi à ne satisfaire personne

valls_an_2_890_0

On a tellement dit à Manuel Valls qu’il était clivant, qu’il a consacré son énergie et son talent à ne froisser personne. Par conséquent, les propositions sont difficiles à critiquer parce qu’elles ne font de mal à personne.

edito | Laisser un commentaire

Le gouvernement a toujours autant de mal à assumer le plan d’économies budgétaires

7bb309f3d10b438793957916c1537447

Le plan d’économies budgétaires de 50 milliards d’euros existe. Manuel Valls en a parlé dans son discours de politique générale hier, mais le détail ne sera toujours pas rendu public. Michel Sapin et Arnaud Montebourg  l’ont présenté au ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble. Cependant, rien n’a filtré… C’est à croire que l’instrument budgétaire est devenu un secret d’État.

edito | Laisser un commentaire

Pourquoi Vivendi a choisi Numéricable contre Bouygues

Drahi-2-BF

Numéricable va donc faire un chèque de 13,5 milliards pour emporter SFR… et Bouygues se retrouve seul, avec un avenir compliqué à écrire. Cette affaire montre à quel point le monde politico-économique est immature dans sa connaissance des entreprises. Le colbertisme est mort. Ceux qui ne veulent pas l’admettre le paient cher.

edito | Laisser un commentaire

Mission impossible : pourquoi Manuel Valls n’arrivera pas à engager sa révolution libérale

mission-impossible

Bientôt amené à prononcer son discours de politique générale à l’Assemblée nationale, le nouveau Premier ministre devra composer avec les réticences de son propre camp.

edito | Laisser un commentaire

Bercy : Sapin – Montebourg, le combat des chefs

michel sapin, arnaud montebourg, ministre, travail, redressement productif, arcelormital, florange, reprise

La nouvelle organisation de Bercy a créé la surprise. D’abord parce qu’elle est très nouvelle. Ensuite parce qu’elle est portée par des hommes qui ne sont guère faits pour cohabiter, a priori. Et dans ce match Montebourg – Sapin, sur lequel le monde politique spécule, le plus fort ne sera  pas forcément celui qu’on croit. Explications.

edito | Laisser un commentaire

Les 5 premiers chantiers à haut risque de Manuel Valls

chantier

Manuels Valls ne va pas chômer… Il a du pain sur la planche et tout le monde l’attend. La droite, qui, très habilement, ne l’attaque pas de front. La  gauche qui, quant à elle, mobilise  ses véritables et plus farouches adversaires. Mais une fois digérée l’arrivée de ce « libéral de gauche », une fois la pagaille politique calmée, Manuel Valls va se retrouver confronté aux marchés et aux milieux d’affaires.

edito | Laisser un commentaire

Manuel Valls : Premier ministre libéral, oui, mais la gauche grogne déjà

2569155_1a6b0e82-76f8-11e2-bdc0-00151780182c_640x280

Le choix de Manuel Valls n’est pas surprenant. Il fallait changer les hommes et les femmes et le choix de Manuel Valls est le choix du plus populaire. Son ADN personnel, ses idées et son bilan font qu’il ne sera pas mal accueilli par l’opinion publique et les milieux d’affaires. Mais au final pour quoi faire ?  Et avec qui ?

edito | Laisser un commentaire