Automobile : Les immatriculations encore en recul

Les immatriculations de voitures neuves en France ont connu en juin un léger recul, de 0,9%, en données brutes à 208.225 unités, a indiqué lundi le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

« C’est un mois qui n’est pas trop mauvais », a souligné le président du CCFA, Patrick Blain, lors d’une conférence de presse, mais la raison en est que le mois compte un jour ouvré de plus. A jours ouvrables comparables, la baisse est en effet plus marquée, de 5,6%. Les constructeurs automobiles français ont réalisé des performances diamétralement opposées le mois dernier: PSA Peugeot Citroën a perdu 9,5%, la marque Peugeot souffrant particulièrement, tandis que le groupe Renault a gagné 9,5%, tiré par sa marque à bas coûts Dacia.

La bonne performance de Renault par rapport au mois de juin 2011 s’explique en partie par le fait que le groupe avait souffert l’an dernier d’un problème sur un moteur qui avait plombé ses ventes, a rappelé M. Blain. Les constructeurs étrangers dans leur ensemble ont vu leurs ventes légèrement augmenter. La part de marché des constructeurs français atteint 54,6%. Sur les six premiers mois de l’année, les immatriculations ont chuté de 14,4% en données brutes à 1,05 million de voitures. Le marché automobile français souffre depuis plusieurs mois de la disparition de la prime à la casse et d’un contexte économique morose. Le CCFA confirme « sur 2012 la fourchette de -8 à -10% » de baisse des immatriculations.

(Avec AFP)