Bug de Facebook : La CNIL cherche toujours…et encore

La CNIL a annoncé mardi soir poursuivre son enquête afin de déterminer si des utilisateurs français de Facebook ont réellement été victimes d’un bug du réseau social qui se serait traduit par la publication de messages privés. « À ce stade des échanges, il ressort que des investigations complémentaires doivent être menées afin de déterminer si des messages privés ont effectivement été rendus publics », déclare la Commission, qui précise que des contacts ont aussi été pris avec des représentants de Facebook à l’étranger. Dans son communiqué, la CNIL évoque une possible « confusion » liée à la généralisation de la nouvelle fonctionnalité « Timeline » (journal) de Facebook, qui rend plus facilement accessibles des messages anciens. « Les ingénieurs de Facebook ont analysé ces requêtes et confirmé que les messages en question étaient des anciennes publications, visibles précédemment sur leur profil. Facebook affirme qu’il n’y a eu aucune faille dans la sécurité des données des utilisateurs », a-t-il ajouté.