Claude Bartolone met l’Assemblée nationale à la diète

Le président socialiste de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a présenté mardi un plan pour rendre son institution plus économe des deniers publics et plus transparente dans un contexte de chasse aux dépenses inutiles. « Pas de révolution mais une évolution : cinq ans pour rendre l’Assemblée nationale plus exemplaire, plus ouverte et plus utile et ainsi la remettre au coeur du pouvoir », a-t-il déclaré à la presse parlementaire lors d’une conférence de presse. Le député socialiste de la Seine-Saint-Denis a annoncé l’ouverture de « trois chantiers », le premier étant de faire entrer l’Assemblée « dans l’ère de la sobriété budgétaire ». Il a ainsi confirmé le maintien de la baisse de 3% du budget de l’Assemblée pratiquée par son prédécesseur Bernard Accoyer (UMP) et annoncé la réduction des frais des transports aériens avec la suppression des voyages en première classe et en classe affaire pour les parcours de moins de cinq heures.