Explication : Les ménages français retrouvent le moral

Selon le baromètre mensuel de l’Insee, le moral des ménages français s’est très légèrement amélioré en février.

L’indicateur qui le mesure gagne un point par rapport à janvier. Il s’agit du deuxième mois consécutif de remontée de l’indice qui avait reculé en décembre à son plus bas niveau depuis décembre 2008, à 80 points, alors que sa moyenne de longue période est de 100. C’est donc un niveau toujours très bas.

Comment ça marche ?

L’étude de l’Insee sonde chaque mois 2.000 ménages par téléphone pour prendre le pouls de leurs attentes économiques. Elle permet d’avoir de bonnes indications sur l’évolution de la consommation, pilier traditionnel de la croissance française.

Pourquoi ça va mieux ?

Le moindre pessimisme des Français provient d’une amélioration de leur moral concernant les perspectives d’évolution de leur situation financière et de leur niveau de vie. Les ménages sont aussi moins pessimistes concernant l’évolution du chômage. Enfin, la consommation reprend ses droits. Les français envisagent de nouveau de faire des achats importants, un vrai marqueur de retour de la confiance.

Mais, il y a un mais…

La vision des Français sur leur situation financière personnelle passée s’est dégradée. Concernant les prix, les ménages sont plus nombreux qu’en janvier à estimer que l’inflation a augmenté et qu’elle va continuer à progresser à l’avenir. En matière d’épargne, les ménages sont plus nombreux à estimer le moment favorable: le solde gagne 3 points et dépasse sa moyenne de longue période.