Fête des mères : « Les gens préfèrent leur mère à leur amoureux ! »

Cette année encore vous vous êtes surement cassé la tête à trouver un cadeau pour votre chère et tendre maman. A en croire les chiffres, vous êtes bien le seul puisque les Français optent pour le bon vieux bouquet de fleur. Ils y consacrent un budget entre 25 et 60 euros. Une occasion en or pour les professionnels du secteur de doper leur vente, mais aussi d’adapter leur stratégie de production. Rencontre avec l’un acteur du marché, Henri de Maublanc, PDG et co-fondateur d’Aquarelle.com.

Le Blog de JMS : La fête des mères représente un moment particulier dans l’année je suppose…

Henri de Maublanc : Oui, pour nous c’est le plus grand jour de l’année. La fête des mères représente un peu plus de 100.000 commandes à livrer en 4 jours, sur un total annuel de 700.000. En 4 jours, on fait 15% du chiffre d’affaire annuel.

La production est-elle adaptée spécialement pour ces jours ?

Oui, on embauche environ 200 intérimaires en plus. Ils viennent renforcer nos chaînes d’expéditions. On est aussi obligé de s’assurer de l’approvisionnement de nos fleurs dès le début du mois d’avril.

Comment sera l’édition 2011 ?

On a subit la crise de façon très forte. Jusqu’en 2008, on avait 18% de progression. En 2009 on a fait 8%. Je pense qu’en 2011 on va retrouver le niveau de 2008, car pour le moment les chiffres sont bons. Ca fait déjà 3 ou 4 mois que l’on ressent que nos activités vont mieux. Cette fête des mères est donc très importante pour nous. C’est aussi une occasion de conquérir des nouveaux clients. Un enjeu opérationnel mais aussi stratégique donc.

Vous possédez aussi une filiale spécialisée dans les chocolats, « Aquarelle Gourmand ». A la fête des mères, c’est plutôt fleur ou chocolat ?

On aimerait bien qu’il y est plus de chocolat ! C’est plus facile pour la production et le stockage ! Mais les fleurs, restent de loin le vecteur de l’émotion favori. Même avec du chocolat, les clients demandent toujours un petit bouquet.

Vous êtes implanté partout en Europe, sommes-nous le plus gros « consommateur » de fêtes des mères ?

La France est un bon pays, mais ils dépensent moins qu’en Angleterre par exemple.  En consommation annuelle par habitant, les Français sont devants. Mais pour ce que l’on appelle le «greetings », il est plus développé dans les pays anglo-saxons. Historiquement, par exemple, Interflora UK a toujours été plus gros qu’Interflora France. Mais la fête des mères enregistre toujours la plus grosse demande de l’année. A croire que les gens préfèrent leur mère à leur amoureux. L’avantage, c’est que les européens ont été intelligents et la fête des mères n’a pas lieu en même temps. C’est mieux pour nous. Par exemple, la saint valentin à lieu le même jour en Europe. La demande augmente et les prix aussi.

Et si l’on compare avec les fêtes des pères ?

Incomparable, c’est la fête des mères. C’est d’ailleurs dommage pour les pères !