G20 : Le FMI obtient 456 milliards de dollars

C’était l’une des questions de ce G20 de Los Cabos, les ressources du FMI. Ce dernier annonce avoir obtenu lundi soir une rallonge de 456 milliards de dollars. Une somme principalement prêtée par les pays de la zone euro.

456 milliards de dollars, c’est la somme que le Fonds monétaire international a obtenu lundi lors du G20. Les 23 États membres et la zone euro, soit une quarantaine de pays au total, vont mettre la main au portefeuille pour renforcer les moyens de l’institution de Washington. En avril dernier, le G20 avait décidé d’une augmentation des ressources du FMI de 430 milliards de dollars. Ce sera finalement plus, se réjouit Christine Lagarde. « Des pays, grands et petits, se sont ralliés à notre appel à l’action, et d’autres pourraient les rejoindre. Je les salue pour leur engagement en faveur du multilatéralisme », a-t-elle souligné.

Dans le détail, l’essentiel de la somme provient toujours de prêt de la zone euro, y compris de pays perçus comme en difficulté, l’Espagne et Chypre. La Chine de son côté, prêtera 43 milliards de dollars. En revanche, les États-Unis, premier actionnaire du FMI, restent sur la touche. Ces sommes prêtées par les États membres, si elles sont utilisées, leur rapporteront des intérêts. Mais prêter au FMI est une affaire politique, et non un investissement lucratif: le taux d’intérêt, qui varie en fonction de taux d’emprunts d’État, est actuellement de 0,12%.

Le sommet doit se clore mardi avec une déclaration commune des chefs d’État et de gouvernement dans laquelle, ils devraient saluer cette collecte de fonds.