Gel des prix de l’énergie

Une réunion interministérielle aura lieu cet après-midi à Matignon pour décider d’un gel des prix du gaz. Ce gel serait décidé jusqu’aux présidentielles.

Une réunion interministérielle aura lieu cet après-midi à Matignon pour décider d’un gel des prix du gaz. Ce gel serait décidé jusqu’aux présidentielles.

Pourquoi ?
Parce qu’il y a une montée du mécontentement contre toutes les hausses du prix de l’énergie : Hausse du prix de l’essence, on est à plus de 1,50 euro pour le litre de Sans-Plomb, hausse du Diesel, hausse probable des prix de l’électricité et augmentation du prix du gaz, encore 5 % à partir de ce matin.
Et il est vrai que sur le gaz, il y a désormais un ras-le-bol des usagers. Depuis 6 ans, l’augmentation est supérieure à 60 %. En une année, 20 %. D’où une pression politique des parlementaires pour essayer d’obtenir une intervention du gouvernement.

Que peut faire notre gouvernement ?

Il va cet après-midi examiner deux dossiers. Celui du gaz et celui de l’électricité.
Le gaz, d’abord, est lié au prix du pétrole. Normalement le gaz devrait à nouveau augmenter en juillet. Ca paraît très difficilement acceptable sur le plan politique. Le gouvernement va donc décider de geler les prix jusqu’aux présidentielles. Après les présidentielles, je ne vous dis pas… Sauf retournement de la conjoncture mondiale qui tiendrait du miracle, ça remontera en flèche.
Pour l’électricité, c’est plus compliqué. Ce qu’il  faut savoir c’est qu’actuellement l’électricité en France est une des moins chères du monde (environ 20-25% de moins). EDF demande à l’Etat une augmentation des prix d’environ 5 % par an jusqu’en 2015 pour financer ses investissements. Le gouvernement a refusé. Sauf que les arguments du président d’EDF tiennent la route. En gros, le choix est simple : Si on veut continuer d’avoir de l’électricité pas chère et pas polluante, il nous faut du nucléaire… Mais si on veut le maximum de sécurité, il va falloir le payer et augmenter les prix.  Maintenant c’est aux hommes politiques de se mouiller.