L’Europe menacée par la notation de la France

LesEchos.fr

LesEchos.fr

La crise financière a fait revenir Nicolas Sarkozy à Paris. Certains y verront une nouvelle preuve de la dictature de l’économie sur la politique : plus moyen de passer des vacances tranquilles. Le président Nicolas Sarkozy a abandonné le Cap Nègre, son épouse enceinte et les beignets aux courgettes, François Fillon est revenu de Toscane, les ministres de Bercy sont remontés du Massif central à Paris. Il se passe la même chose ailleurs : le chef du gouvernement espagnol avait retardé son départ et côté britannique David Cameron a dû rentrer de Toscane, qui est décidément une destination de Premier ministre.

Il s’agit bien sûr de montrer qu’il y a du monde sur le pont dans la tempête. Mais côté français, il y a aussi une inquiétude de plus en plus palpable. Des rumeurs circulaient hier à Londres sur la faillite de la Société Générale, qui a reculé de 15% en Bourse. Le journal qui en était à l’origine, le « Daily Mail », a présenté ses plus plates excuses. Rumeurs aussi sur la notation de notre dette publique, évoquant sa possible dégradation.