La baisse des importations fait reculer le déficit commercial

Selon les chiffres du ministère du Commerce Extérieur, le déficit commercial se réduit à 4,3 milliards en juillet contre 6,1 milliards en juin. Bercy estime que cette amélioration tient pour partie au recul des importations, lié à la chute des achats de matériels de transport ainsi qu’à la baisse des approvisionnements énergétiques. Cependant, de leur côté, les exportations progressent faiblement (+0,8% après -2,4% en juin). Pour la Ministre du Commerce Extérieur, Nicole Bricq, il faut analyser ces chiffres avec « lucidité ». « Pour l’essentiel, ils sont liés à une baisse des importations. Néanmoins, le rebond des exportations de l’industrie automobile et la hausse des excédents des matériels de transport sont des bonnes nouvelles ».

Le déficit de l’industrie manufacturière s’allège. La hausse de l’excédent des matériels de transport est d’autant plus forte qu’au repli des importations s’ajoute une forte hausse des livraisons d’Airbus (28 appareils livrés contre 24 en juin) et des ventes de satellites. Par ailleurs, le déficit de l’industrie automobile se tasse, grâce au rebond des exportations (+2,8%) et à la poursuite du repli des importations. En revanche, l’excédent pharmaceutique se réduit, malgré le maintien des ventes de produits pharmaceutiques à haut niveau.