La Bourse de Paris reprend confiance après le vote grec

La Bourse de Paris évoluait en hausse lundi (+0,72%), autour des 3.400 points, rassurée par le vote au Parlement grec des mesures d’austérité nécessaires à la validation du second plan d’aide du pays.

A 09H22, le CAC 40 gagnait 24,44 points à 3.397,58 points et se reprenait après avoir perdu 1,51% vendredi. Les investisseurs saluaient le vote dimanche au Parlement grec en faveur du programme économique d’austérité, qui passera notamment par plus de 3 milliards d’euros d’économies cette année.

L’aval des députés était indispensable pour permettre le déblocage d’un prêt européen de 130 milliards d’euros afin d’éviter à la Grèce un défaut de paiement au moment de rembourser en mars 14,5 milliards d’euros. Pour les stratégistes du Crédit Mutuel-CIC, c’est « un pas de plus vers une solution (temporaire) en Grèce ».

Le vote au Parlement est une étape supplémentaire vers une issue positive en Grèce mais beaucoup d’incertitudes persistent, alors que de violentes manifestations se sont déroulées dimanche soir dans Athènes. « Si le risque immédiat d’un défaut désordonné grec est moins fort, plusieurs incertitudes persistent, dont l’instabilité sociale et politique dans le pays, ainsi que la mise en place du PSI (plan avec les créanciers privés, ndlr) », prévient Frédérik Ducrozet, économiste chez Crédit Agricole CIB.

La réunion des ministres des Finances européens prévue mercredi à Bruxelles sera décisive pour les marchés puisqu’elle doit valider le second plan d’aide et probablement en dire plus sur l’accord avec les créanciers privés sur l’effacement d’une partie de la dette grecque. Les valeurs bancaires profitaient des avancées en Grèce, à l’image de BNP Paribas (+1,70% à 35,65 euros), Crédit Agricole (+4,02% à 5,54 euros) et Société Générale (+2,15% à 12,80 euros).

(AFP)