Le gouvernement veut diviser par deux le gaspillage alimentaire

Chaque Français jette entre 20 et 30 kilos de nourriture par an, un gaspillage que le gouvernement veut diviser par deux d’ici 2025, en favorisant la vente de produits à l’unité ou la récupération des invendus par les associations d’aide aux plus démunis. « Chaque Français jette de 20 à 30 kilos de nourriture chaque année dont 7 kilos d’aliments encore sous emballage », a expliqué à l’AFP le ministre délégué à l’Agroalimentaire, Guillaume Garot, en marge du Sial, plus grand salon alimentaire du monde, qui a ouvert dimanche à Villepinte, près de Paris. Un thème qui parle à une majorité de Français puisque 54% d’entre eux considèrent que la lutte contre le gaspillage est un acte important à faire au quotidien et 57% en parlent déjà avec leur entourage, selon un sondage TNS Sofres publié dimanche. « C’est un enjeu de pouvoir d’achat puisque la perte due au gaspillage est estimée à 500 euros par an par foyer », selon le ministre. Il s’agit de plus « de s’engager concrètement contre les dérives de la société de surconsommation ». Le plan comprend cinq actions destinées à « enclencher une dynamique » auprès de la grande distribution, des industriels, des associations et des consommateurs car, sur l’ensemble de la chaîne alimentaire, ce sont 150 kilos qui sont gaspillés par an et par personne en France, rappelle M. Garot. Un chiffre toutefois un peu meilleur que la moyenne européenne: 190 kilos, selon lui.