Le plan secret d’Angela Merkel pour répondre à Francois Hollande

L’édito de Jean-Marc Sylvestre. Cette semaine, la fermeté de François Hollande face à Angela Merkel a marqué la communauté internationale. Il se murmure que les Allemands préparent sérieusement des réponses au Président français: des propositions pour sortir de la crise.

Les Allemands considèrent que cela ne sert à rien de s’agiter parce que la France est en campagne électorale et que les dirigeants français adoptent des postures. En revanche, fin juin, le moment sera venu de négocier sérieusement. L’Allemagne prépare donc un document qu’elle mettra sur la table des négociations. Il devrait y avoir trois grandes parties. La première sera un rappel à l’ordre. L’Allemagne rappelle l’obligation pour chaque Etat de faire le ménage chez soi. C’est une nécessité préalable. Les dettes doivent être payées.

Deuxième partie, la croissance. L’Allemagne reconnaît  qu’elle a besoin de croissance en Europe. Elle a donc commencé un processus de relance de sa propre demande par les salaires, ce qui va réactiver le marché intérieur. Mais le plus important c’est que la croissance ne reviendra qu’avec des réformes de structures dans les pays du sud dont la France. L’Allemagne suggère, par exemple, d’assouplir le droit du travail pour faciliter les embauches, d’adopter son système d’apprentissage et propose de créer des zones franches pour attirer les investisseurs. L’Allemagne suggère aussi de baisser les charges et de remonter la TVA, et elle prépare une liste de privatisations à faire dans les pays du sud.

Enfin, concernant le financement de la croissance, l’Allemagne est prête à gonfler les moyens de la BEI et  à utiliser les fonds structurels. Mais pas question de lancer les Eurobonds. D’abord parce que l’argent coûterait plus cher à l’Allemagne qu’aujourdhui, ensuite parce que ça revient à mutualiser les dettes donc à autoriser n’importe qui à emprunter en donnant comme garantie les pays les plus sérieux. L’Allemagne ajoute d’ailleurs que nulle part dans le monde il existe des Eurobonds. Aux Etats -Unis, chaque Etat est responsable de ses dettes. En faite, il ne pourrait y avoir des Eurobonds que si la zone euro ne formait qu’un seul Etat. C’est loin d’être le cas.