Le SMIC augmente : Syndicats et opposition crient au scandale !

Le 1er janvier 2013, le SMIC augmentera de 3 centimes, a annoncé le Ministre du Travail Michel Sapin. Il s’élèvera alors à 9,43 euros de l’heure. « C’est une décision juste et mesurée qui, compte tenu de l’inflation observée sur un an, permet un gain de pouvoir d’achat du Smic de 1% », commente t-il.

Cependant, les réactions des politiques et des syndicats sont plutôt négatives. « Le gouvernement est resté droit dans ses bottes alors qu’il fallait donner un signe aux salariés », a regretté Marie-Alice Medeuf-Andrieu, représentante de FO à la CNNC. Bernard Thibault, numéro un de la CGT, déplore que « tout le monde n’est pas rémunéré à la même enseigne », et se demande comment le gouvernement peut « annoncer et défendre » une « simili-hausse » du Smic. Le PCF a de son côté suggéré d’ « indexer le SMIC sur l’augmentation des salaires des patrons du CAC 40 », ce qui aurait représenté « 5% de plus cette année », tandis que Marine Le Pen accuse « le gouvernement socialiste (de) condamner les Français à la baisse du pouvoir d’achat » et évoque un « choc de précarité ». Encore une mesure mal accueillie, à droite comme à gauche.