Les 10 infos éco du jour

1. Michel  Sapin – Goodyear: « encore des possibilités ». Invité sur Europe 1 mardi matin, le ministre du Travail Michel Sapin a dit « espérer » que l’usine de Goodyear à Amiens Nord ne soit pas déjà condamnée à fermer. « Je pense qu’il y a encore des possibilités, qu’il y a encore des négociations », a affirmé le ministre. « Ces négociations étaient possibles il y a six mois, pourquoi est-ce que ne le seraient pas aujourd’hui ? » Réagissant à la journée de mobilisation prévue mardi, qui réunit des enseignants et des salariés victimes de plans sociaux, le ministre a parlé d’un « moment d’expression » de « colère ». « Ce sont des sujets différents mais qui manifestent une même colère sur des sujets anciens. «  »C’est le moment où on arrive à la fin des négociations que c’est le plus tendu », a-t-il souligné en référence aux discussions en cours au sein du constructeur automobile Renault.

2. Le déficit des paiements courants de la France s’est élevé à 3,6 milliards d’euros en décembre, contre 2,8 milliards un mois plus tôt, selon les chiffres publiés mardi par la Banque de France. Le déficit de novembre avait été annoncé dans un premier temps à 2,9 milliards. En décembre, le déficit des échanges de biens s’est creusé à 6,3 milliards contre 4,7 milliards un mois plus tôt alors que le compte des services a dégagé un excédent en hausse à 3,4 milliards contre 2,8 milliards en novembre.  Le solde des revenus est resté pour sa part quasi stable à 2,4 milliards (contre 2,3 milliards) et celui des transferts courants inchangé à -3,1 milliards. Le compte financier montre des entrées nettes d’investissements directs de 4,8 milliards d’euros, en nette hausse par rapport à novembre (1,1 milliard).

3. Les prix à la pompe des carburants ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, le gazole remontant à 1,40 euro le litre, pour la première fois depuis octobre, alors que Bercy n’a prévoit pas de mesures spécifiques mais dit rester vigilant sur ce dossier. Le litre de gazole coûtait en moyenne 1,4004 euro en fin de semaine dernière, en hausse d’un centime par rapport au vendredi précédent, selon les relevés hebdomadaires publiés lundi par le ministère de l’Ecologie et de l’énergie.

4. Promis par François Hollande, le projet de réforme bancaire va être examiné en première lecture par l’Assemblée nationale à partir de mardi, les députés tenant à muscler le texte, comme le ministre de l’Economie les y a incités. »Ce texte n’est pas gravé dans le marbre. Il peut évoluer, bouger »: lors de son audition fin janvier par la commission des finances du palais Bourbon, Pierre Moscovici avait ainsi prévenu que le Parlement devait se saisir du projet pour l' »améliorer ». Il impose notamment aux banques de loger leurs activités spéculatives dans une filiale ad hoc et interdit les activités les plus spéculatives, comme le trading haute fréquence (ordres boursiers passés en rafale par des machines) et la spéculation sur les marchés agricoles.

5. Michelin a relevé mardi son dividende après un exercice 2012 vigoureux et s’attend à une stabilité de ses volumes et de son résultat opérationnel en 2013, la croissance des nouveaux marchés compensant la morosité des marchés matures. Le spécialiste du pneumatique a fait état d’une baisse des volumes de 6,4% en 2012, conséquence d’une demande restée atone au second semestre, en Europe notamment. Le résultat net, part du groupe, est ressorti en revanche en hausse de 7,5% à 1,57 milliard d’euros, contre 1,46 milliard en 2011, à la faveur de la politique tarifaire du groupe.

6. La banque britannique Barclays va supprimer au moins 3.700 emplois, dont 1.900 dans l’activité de détail en Europe et 1.800 dans la banque d’investissements, dans le cadre d’un plan stratégique dévoilé mardi, destiné à réaliser des économies et restaurer sa réputation. Barclays, impliquée dans le scandale des manipulations du taux Libor, a réalisé une perte nette de 1,04 milliard de livres (1,2 milliard d’euros) l’an dernier, contre un bénéfice de 3 milliards en 2011, et veut réaliser 1,7 milliard de livres d’économie en 2015. Les investissements futurs viseront ainsi en priorité le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l’Afrique. « Barclays est en train de changer. Nous voulons changer ce que fait Barclays et la façon dont nous le faisons », a déclaré le directeur général Antony Jenkins, nommé l’an dernier à la suite de la chute de son prédécesseur Bob Diamond en raison du scandale des manipulations du taux interbancaire Libor.

7. Les Etats-Unis ont appelé les pays du G20, qui se réunissent en fin de semaine à Moscou, à éviter les « dévaluations compétitives » de leur monnaie afin de limiter les sources de « conflits » et ne pas handicaper une économie mondiale encore « faible ». « Le G20 doit arriver à un résultat sur l’engagement (des pays, ndlr) de se diriger vers des taux de changes déterminés par le marché et d’éviter des dévaluations compétitives », a déclaré Lael Brainard, la sous-secrétaire au Trésor chargée des questions internationales, qui dirigera la délégation américaine à Moscou.

8. La Cour des comptes présente mardi son rapport public annuel et ses remarques sur la tenue des finances publiques, un message très attendu au moment où le débat sur la réduction des déficits à 3% du PIB en 2013 risque de se ranimer. Le premier président de la Cour, Didier Migaud, doit prononcer à 09H30 un discours en forme de jugement sur les objectifs du gouvernement, qui s’est engagé à ramener le déficit public à 4,5% du produit intérieur brut (PIB) en 2012 et à 3% en 2013. Tous les indicateurs montrent un net ralentissement de l’économie française en 2012, et les perspectives de croissance restent très médiocres pour 2013 malgré la volonté affichée de l’exécutif de relancer la compétitivité des entreprises et l’emploi.

9. L’Oréal a annoncé lundi une forte progression l’an passé de ses ventes et de son bénéfice net, tirés notamment par le luxe et les pays émergents, et le numéro un mondial des cosmétiques vise pour 2013 « une nouvelle année de croissance du chiffre d’affaires et des résultats ». Les ventes ont progressé de 10,4% à 22,46 milliards d’euros et le bénéfice net a bondi de 17,6% à 2,87 milliards d’euros. Sur le seul 4e trimestre, le chiffre d’affaires est en hausse de 9% (5,7 milliards d’euros). L’Oréal est « bien préparé pour surperformer le marché en 2013 et réaliser une nouvelle année de croissance du chiffre d’affaires et des résultats », a affirmé son PDG, Jean-Paul Agon, cité dans un communiqué, en saluant « une bonne année pour L’Oréal sur de nombreux plans ».

10. Hermès International a fait état mardi d’une forte accélération de sa croissance au quatrième trimestre, lui permettant de relever ses objectifs de résultats annuels qui devraient atteindre un nouveau record historique. Hermès a vu ses ventes annuelles grimper de 22,6% en données publiées à 3,48 milliards d’euros, signant une hausse de 16,4% à taux de change constants, après une nouvelle accélération de sa croissance au quatrième trimestre. A taux de change constants, la progression des ventes a en effet atteint 18,5% au cours des trois derniers mois de l’année 2012, après une hausse de 15,5% sur neuf mois.