Les 10 infos éco du jour

1. Retraites: Marisol Touraine assure qu’ »aucune piste » n’est privilégiée. La ministre des Affaires sociales et de la Santé a affirmé dimanche sur France Inter qu’ »aucune piste » n’était pour le moment envisagée plus qu’une autre pour réformer le système des retraites. Qu’il s’agisse du recul de l’âge de départ effectif, de l’âge légal, ou de la désindexation des pensions, Marisol Touraine a assuré qu’aucune solution n’était pour l’heure privilégiée par rapport à une autre. Elle a indiqué que le gouvernement devrait répondre à deux questions : d’une part celle du financement à court terme, et d’autre part, celle de la refonte du système.

2. Scandale de la viande de cheval: le gouvernement convoque les professionnels. Les retraits des rayons de plats surgelés à la viande de cheval en lieu et place de boeuf se sont multipliés, ont annoncé dimanche les distributeurs, et le gouvernement français a convoqué lundi les professionnels de la filière pour étudier l’affaire. L’ensemble de la filière professionnelle est convoqué à 16H30 au ministère de l’Economie et des Finances pour tenter d’y voir plus clair. « Il s’agit de faire le point avec l’ensemble des acteurs de la filière agroalimentaire, de ce qui s’est passé et de pouvoir en tirer les premières leçons », a déclaré à l’AFP Guillaume Garot, ministre délégué à l’agroalimentaire, à l’AFP. Il faudra « faire un point sur la traçabilité des viandes ».

3. Le G7 envisage d’alerter sur les dangers d’une « guerre des monnaies ». Les ministres des Finances des principaux pays développés discutent actuellement de l’opportunité de diffuser un communiqué pour alerter des dangers d’une nouvelle « guerre des monnaies », a affirmé lundi le Wall Street Journal, citant des sources proches de la négociation. La discussion est menée au sein du G7, le forum réunissant l’Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie et le Japon. Le sens du message serait de renforcer l’engagement du G7 à avoir des parités de changes déterminées par les forces du marché, et non pas par des interventions unilatérales sur les monnaies », souligne le quotidien américain.

4. Le FBI enquête sur une filiale d’EADS, dans le cadre de possibles cas de corruption concernant une filiale d’EADS, GPT suite à des contrats en Arabie Saoudite pour le ministère britannique de la Défense, rapporte aujourd’hui le Financial Times. Le FBI a interrogé un témoin et pris possession de documents en lien avec des allégations selon lesquelles GPT aurait soudoyé des responsables militaires saoudiens avec des voitures de luxes et des versements inexpliqués d’un montant de 11,5 millions de livres (13,6 millions d’euros), certains via les Etats-Unis vers des comptes en banques dans les îles Caïman, écrit le quotidien.

5. Renault va rappeler plus de 60.000 véhicules qu’il a exportés en Chine en raison d’un problème de jauge d’essence, a annoncé une agence gouvernementale citée par la presse chinoise. Le rappel concerne 61.508 Koleos, un modèle de 4×4 pour lequel la Chine est le premier marché mondial, qui ont été produits entre 2008 et 2012. Après une longue utilisation, ces véhicules présentent un dysfonctionnement de mesure du volume de carburant dans le réservoir, selon l’Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l’inspection et la quarantaine (AQSIQ) citée samedi soir par l’agence Chine nouvelle.

6. Les autorités fiscales suisses excluent que le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, ait eu un compte bancaire ouvert à la banque UBS « à son nom ou à celui d’une société » depuis 2006, affirme le Journal du dimanche. Selon la réponse des autorités fédérales, transmise en fin de semaine dernière, Jérôme Cahuzac n’a pas été titulaire d’un compte à l’UBS depuis 2006, écrit l’hebdomadaire, qui cite une source dans l’entourage du ministre de l’Economie, Pierre Moscovici.

7. Editeurs : l’accord « n’exonère pas Google de ses devoirs fiscaux », selon Filippetti. La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a estimé que l’accord récemment conclu entre Google et les éditeurs de presse français n’exonérait pas le moteur de recherche américain de ses « devoirs fiscaux », dimanche sur Canal+. « Si les éditeurs sont satisfaits, évidemment c’est un bon accord. Maintenant, ça n’exonère pas Google de ses autres devoirs, je pense notamment à des devoirs fiscaux (…) Tout le travail ne s’arrête peut-être pas là », a-t-elle déclaré lors de l’émission Dimanche+, en confiant: « les négociations ont été longues, ça a été très compliqué ».

8. Produit en Bretagne: une association devenue un poids lourd économique. La plus importante association française gérant une marque collective de territoire, est devenue en 20 ans un poids lourd de l’économie bretonne et une structure sans équivalent en Europe. Le bilan, célébré vendredi à Saint-Malo, est impressionnant. Lancé en 1993 par quelques chefs d’entreprise soucieux de l’avenir de la région, Produit en Bretagne réunit aujourd’hui 304 entreprises des cinq départements de la Bretagne historique -dont la Loire-Atlantique- aussi bien dans l’agroalimentaire, les services ou la culture. Ensemble, ces entreprises représentent 100.000 emplois et un chiffre d’affaires cumulé de 15 milliards d’euros.

9. Vers la fin des billets de 500 euros. Pour lutter contre le blanchiment d’argent, Bruxelles veut restreindre les paiements en espèces. La France, elle, souhaite voir disparaître le billet de 500 euros. . La Commission européenne a déposé, mardi 5 février, un projet de directive pour abaisser le plafond de règlement en espèces de 15 000 à 7 500 euros. Les paiements au-delà de ce seuil seraient rendu « suspects » et rentreraient dans le champ d’application du Groupe d’action financière (Gafi).

10. Apple plancherait sur une montre. Le prochain produit révolutionnaire de la marque à la pomme pourrait se porter au poignet, selon le Wall Street Journal. Apple travaillerait sur une montre avec écran flexible qui utiliserait le même écosystème que ses autres produits – mais le projet est encore au stade du prototype, selon le New York Times.