les 10 infos éco du jour

1. «Il y a un État, mais c’est un État totalement en faillite». Le constat dressé par le ministre du travail, Michel Sapin, dimanche sur radio J, n’est pas nouveau. Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, François Fillon, quelques mois après son arrivée à la tête du gouvernement, avait usé des mêmes mots lors d’une visite en Corse. Un même constat alarmant plaidant pour des mesures d’économies. «C’est la raison pour laquelle il a fallu mettre en place des programmes de réduction des déficits et aucune sirène ne doit nous détourner de cet objectif», s’est justifié Michel Sapin, répondant là aux critiques de la gauche qui s’élèvent contre l’objectif de ramener le déficit public sous les 3 % du PIB à la fin de l’année. 

2. La nouvelle taxe à 75%, c’est pour bientôt. Un dispositif visant à remplacer l’impôt à 75% sur les revenus au-delà d’un million d’euros, qui avait été censuré en décembre par le Conseil constitutionnel, sera proposé «d’ici un mois maximum», a annoncé aujourd’hui l’entourage du premier ministre.  «On y travaille toujours. D’ici un mois on aura proposé un dispositif.» À la question de savoir si la taxation sera bien à 75%, l’entourage de premier ministre a répondu: «Ça sera ce que ça sera. On ne va pas commencer à énumérer les dispositifs, il y en a beaucoup. L’imagination est au pouvoir mais il faut que les solutions soient solides juridiquement.»

3. Anne Lauvergeon, ancienne patronne d’Areva qui va siéger au conseil d’administration d’EADS, a toutes les qualités pour jouer un « rôle majeur » au sein du groupe européen d’aéronautique et de défense, a affirmé lun    di le ministre français de l’Economie Pierre Moscovici. « C’est une femme qui a des grandes qualités et qui doivent être pleinement utilisées et nous nous sommes favorables à ce qu’elles le soient », a déclaré M. Moscovici, alors que la radio France Info l’interrogeait sur les spéculations annonçant Mme Lauvergeon à la présidence du groupe.

4. Alain Juppé : La France n’est pas en faillite. L’ancien premier ministre Alain Juppé (UMP) a estimé ce lundi que la France n’était « pas en faillite », au lendemain des déclarations en ce sens du ministre du Travail Michel Sapin, qu’il a ensuite rectifiées. « La France n’est pas en faillite, elle est tout à fait en situation aujourd’hui d’assumer ses engagements financiers, notamment de payer ses fonctionnaires, heureusement! », a déclaré le maire de Bordeaux sur RTL. Mais « la situation est extrêmement préoccupante et j’attends avec beaucoup de curiosité comment les 60 milliards d’économies budgétaires que le président de la République nous a annoncés pour les cinq prochaines années vont être réalisées », a poursuivi Alain Juppé.

5. Orange lance la 4G à Paris. Accusé par son concurrent SFR d’être en retard sur la nouvelle génération mobile, Orange se rebiffe. Alors que SFR a déjà ouvert la 4G au grand public à Lyon et Montpellier, et qu’il s’apprête à ouvrir mardi tout le quartier d’affaires de La Défense, Orange tente de lui couper l’herbe sous le pied, en annonçant ce lundi le démarrage de la 4G en plein Paris.

6. Boeing 787: pas de « gros problème » sur les batteries, selon Tokyo. Les autorités nippones n’ont pas trouvé de « gros problème » sur les lignes de production des batteries des avions Boeing 787, des accumulateurs dont la surchauffe avait forcé un appareil à se poser en urgence et tous les autres à rester cloués au sol par précaution. « Nous n’avons pas détecté de gros problème lors des examens chez le fabricant, ni en termes de technique ni du point de vue de la gestion de la qualité », a expliqué lundi à l’AFP un responsable du ministère japonais des Transports.

7. HOP !, la nouvelle marque d’Air France. Air France lance lundi sa nouvelle offre de vols régionaux en France et en Europe pour résister aux compagnies à bas coût, en regroupant ses trois compagnies régionales en une seule, baptisée HOP!, a-t-on appris de source proche du dossier. La nouvelle compagnie proposera des prix d’appels à partir de 55 euros pour certains aller-simple et une offre plus claire et plus cohérente. A l’été 2013, HOP! exploitera 530 vols quotidiens et offrira 136 destinations, en France et en Europe, a expliqué cette source. Le réseau de HOP!, très dense en France, comprend des destinations aussi lointaines que Budapest, Oslo, Vigo en Espagne et Aberdeen en Ecosse. Ses principales plateformes seront Paris et Lyon.

8. Twitter valorisé à 9 milliards de dollars. Le réseau social aux 140 caractères est désormais valorisé 9 milliards de dollars. Une nouvelle valorisation liée à la prise de participation par le Fond d’investissement BlackRock, le numéro un mondial de la gestion d’actifs. Il aurait acheté ce week-end pour 80 millions de dollars de titres auprès des salariés du site de microblogging désireux de solder leur participation ou leurs options.

9. Toyota reprend sa place de premier constructeur mondial : le constructeur japonais a vendu 9,75 millions de véhicules en 2012, après une impressionnante croissance de 23%. Cela permet au groupe, avec l’appui de ses filiales Daihatsu et Hino, de devancer confortablement General Motors (9,3 millions) et Volkswagen (9,1 millions). Toyota a profité de la forte reprise consécutive au tremblement de terre et au séisme qui avaient dévasté certaines zones de l’Archipel en mars 2011, sans trop pâtir de la poussée de nationalisme chinois en fin d’année, après le bras de fer engagé sur la propriété d’un chapelet d’îles en Mer de Chine. Cette année, le management vise plus de 9,9 millions de véhicules écoulés, ce qui devrait lui permettre de conserver son titre mondial.

10. L’Auvergnat est économe ! Cela peut être vu comme un cliché. Mais les chiffres confirment bien le penchant des habitants de cette région pour la thésaurisation. A partir des statistiques de la Banque de France sur les dépôts bancaires (livrets, comptes courants…), et des données de l’Insee sur les PIB régionaux(*), Boursier.com a calculé les taux d’épargne de chaque région. Or l’Auvergne apparaît bien en tête du classement. Sur un an (à fin novembre 2012), ses habitants ont fait progresser leur épargne bancaire de 1,88 milliard d’euros. Certes, d’autres régions affichent des flux nettement plus élevés. Mais ramené à la création de richesse de la région (PIB), ce chiffre traduit un taux d’épargne de 6,82%, le plus haut de l’Hexagone.