Les 10 infos éco du jour

1. La Confédération nationale du logement (CNL) s’insurge jeudi contre la « flambée des prix de l’électricité » programmée en France et « rappelle au gouvernement qu’il est de son devoir de préserver le pouvoir d?achat des familles ». « Stop à la flambée des prix de l’électricité! » lance l’association de défense des consommateurs, après l’annonce de deux hausses consécutives des tarifs réglementés de l’électricité, de 5% en août 2013 et de 5% en août 2014.

2. Les actionnaires de la compagnie aérienne britannique EasyJet ont donné jeudi leur feu vert à une importante commande d’avions moyen-courriers Airbus malgré l’opposition acharnée du plus important d’entre eux. « Ce vote en faveur de notre nouvelle flotte va permettre à EasyJet de continuer sa stratégie de croissance modeste et rentable, avec des retours durables pour nos actionnaires », a déclaré John Barton, le président du conseil d’administration d’EasyJet.

3. Le budget fédéral américain a dégagé un excédent en juin, confirmant l’amélioration rapide des finances publiques de la première économie mondiale. Sous l’effet conjugué de la hausse des recettes fiscales, des réductions de dépenses publiques et des contributions d’agences fédérales, l’excédent a atteint 116,5 milliards de dollars (82,2 milliards d’euros) le mois dernier, bien plus que les 39,5 milliards que prévoyaient en moyenne les économistes interrogés par Reuters.

4. Le Portugal a demandé jeudi le report fin août, début septembre de la prochaine évaluation des comptes du pays par la « troïka » (UE-FMI-BCE), représentant les créanciers du pays, en raison de la crise politique qu’il traverse. Le gouvernement portugais a également demandé que les deux prochaines évaluations -la 8è et la 9è – aient lieu simultanément, selon un communiqué du ministère des Finances, invoquant « la situation politique actuelle » pour appuyer sa requête.

5. Le faible niveau de l’inflation menace de faire plonger la rémunération du Livret A à un plancher historique de 1% début août, sauf à ce que le gouvernement et la Banque de France trouvent un terrain d’entente pour adoucir une baisse inéluctable. Le rendement du placement préféré des Français, pour le moment fixé à 1,75%, dépend de l’évolution des prix à la consommation (hors tabac). Or, leur hausse sur un an n’était que de 0,8% le mois dernier, a annoncé jeudi l’Insee.

6. Déjà 538 personnes ont définitivement quitté l’usine du constructeur automobile PSA Peugeot-Citroën d’Aulnay-sous-Bois, un an après l’annonce du plan social qui doit conduire à la fermeture de ce site de Seine-Saint-Denis, a-t-on appris de source syndicale. Le 12 juillet 2012, au moment de l’annonce de la fermeture du site, la première usine automobile à fermer en vingt ans en France, quelque 3.000 personnes en CDI y travaillaient.

7. L’UFC-Que choisir a soutenu jeudi l’idée de l’Autorité de la concurrence d’ouvrir partiellement la vente de médicaments sans ordonnance à d’autres canaux de distribution que les pharmacies, demandant à ce que cette proposition soit intégrée dans le projet de loi consommation.

8. Le groupe britannique d’ingénierie Invensys a annoncé jeudi soir avoir reçu une proposition d’OPA amicale de Schneider Electric au prix de 505 pence par action ordinaire, soit 3,3 milliards de livres (3,8 milliards d’euros) au total. Schneider a informé Invensys qu’il verserait 319 pence en numéraire et le solde, soit 186 pence, en actions nouvelles. A ce prix, le conseil d’administration d’Invensys recommandera probablement l’offre si elle se matérialise, indique la société dans un communiqué.

9. La croissance chinoise a probablement décéléré encore au deuxième trimestre, mettant à l’épreuve la détermination du nouveau pouvoir à transformer en profondeur l’économie. La statistique, publiée le 15 juillet devrait faire ressortir une croissance de 7,5% du produit intérieur brut (PIB) en avril-juin par rapport à la même période de 2012, selon l’estimation moyenne de 21 économistes interrogés par Reuters.

10. Le groupe informatique Microsoft, qui cherche à regagner du terrain face aux rivaux Apple et Google, a annoncé jeudi une refonte de son organisation interne, censée le rendre plus efficace. « Nous nous regroupons derrière une stratégie unique en tant qu’entreprise unique. Pas une collection de stratégies dans des divisions », a indiqué le directeur général Steve Ballmer, dans un courriel à tous les salariés rendu public par le groupe.