Les 10 infos éco du jour

1. Artémis, holding de la famille Pinault, est monté au capital des yaourts et biscuits Michel et Augustin, détenant désormais 70% du capital, a-t-on appris lundi auprès d’un des deux fondateurs, confirmant une information du site d’actualité économique Wansquare. Avant Artémis détenait déjà quelque 25% du capital. Après une augmentation de capital, la holding familiale s’est emparée au printemps auprès des actionnaires minoritaires de 45% de capital en plus.

2. Le gouvernement proposera ce mardi une hausse moyenne des tarifs de l’électricité pour les ménages au Conseil supérieur de l’énergie et à la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Cette hausse sera répartie sur les deux prochaines années : 5% le 1er août 2013 puis  5% le 1er août 2014, selon le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

3. Le prix du gazole est remonté à son plus haut niveau depuis fin mai la semaine dernière, l’essence restant elle quasi inchangée à l’heure des premiers départs en vacances, selon les relevés officiels publiés lundi. Le litre de gazole –qui représente plus de 80% de la consommation en France– s’est vendu en moyenne 1,3333 euro la semaine passée, soit une hausse d’environ un centime, selon les relevés du ministère de l’Ecologie et de l’Energie.

4. Les défaillances d’entreprises sont fortement reparties à la hausse au deuxième trimestre par rapport à un an plus tôt, s’approchant des niveaux de 2009 au plus fort de la crise avec 15.008 procédures, selon une étude publiée mardi par la société Altares. Les secteurs les plus touchés sont les soins à la personne, l’habillement, la maçonnerie et l’alimentation générale.

5. Les États-Unis et l’Union européenne ont donné lundi à Washington un coup d’envoi discret aux négociations visant à créer l’une des plus grandes zones de libre-échange dans le monde, dans un climat assombri par l’affaire de l’espionnage américain qui a fait l’objet d’une brève réunion dans la capitale fédérale. Le premier round de discussions a été officiellement ouvert vers 14H50 GMT en l’absence des médias, par la représentation américaine au Commerce extérieur (USTR) et le négociateur en chef européen, Ignacio Garcia Bercero.

6. Le géant français du luxe LVMH poursuit ses emplettes en Italie: après s’être offert Bulgari, Fendi et Pucci, il vient de mettre la main sur la prestigieuse marque Loro Piana, très prisée pour ses tissus nobles, pour 2 milliards d’euros. « C’est le Hermès italien », s’enthousiasme-t-on dans l’entourage de l’homme d’affaires Bernard Arnault, le propriétaire du groupe de luxe, par ailleurs premier actionnaire individuel du fabricant des célèbres carrés en soie.

7. PSA Peugeot Citroën a encore payé le prix fort au premier semestre de l’arrêt de ses activités en Iran et de la faiblesse des marchés automobiles européens, avec des ventes mondiales en baisse de près de 10% à 1,461 million de véhicules. Le premier constructeur automobile français a perdu 142.000 voitures à cause de la suspension en février dernier des activités dans ce pays vers lequel il exportait des pièces détachées, assemblées par son partenaire local, selon des chiffres publiés lundi.

8. Les Européens et le FMI ont donné leur accord lundi soir pour débloquer 6,8 milliards d’euros en faveur de la Grèce, dont la majeure partie sera versée sous peu, à condition que le pays engagé dans une réduction drastique de son secteur public respecte ses engagements. A l’issue d’une réunion des ministres des Finances, la zone euro s’est engagée à verser fin juillet 2,5 milliards d’euros via son fonds de soutien, tandis que les banques centrales nationales restitueront à Athènes 1,5 milliard correspondant à leurs intérêts sur la dette grecque.

9. La période est propice à l’achat immobilier pour une large majorité de Français qui hésitent toutefois encore à franchir le pas, selon une étude Ipsos pour le site d’annonces SeLoger.com publiée lundi. En cette période de crise, les Français ont le sentiment que le marché est plutôt « bien orienté ». Ils sont ainsi 63% à penser que l’offre de biens est en progression depuis un an, et seulement 14% qu’elle est moins importante, 23% la jugeant stable.

10. Près de quatre Français sur dix (39%) ont prévu de dépenser moins que l’an dernier pendant leurs vacances d’été, en restreignant notamment leurs budgets souvenirs ou loisirs, indique lundi le Baromètre CA Com/LH2/BFM Business. Selon cette étude, 23% des Français prévoient de dépenser « beaucoup moins » que l’an dernier, et 16% « un peu moins » pendant leurs vacances d’été.