Les salaires vont augmenter de 3% en 2012

Enfin une bonne nouvelle. Elles sont tellement rares que l’on devrait faire attention avant d’annoncer un chiffre pareil ! Les salaires vont augmenter de 3% en 2012.

C’est un cabinet de relations humaines, Aon-Hewitt, qui fait tous les ans à la même époque une prévision. En général, il ne se trompe pas. Pour 2011, on devrait déjà avoir environ 2,8% de hausse des salaires. Pour l’année prochaine, on annonce ces 3%. Dans le climat actuel, c’est non seulement une bonne nouvelle mais c’est aussi surprenant. Ça montre la bonne santé relative des entreprises qui ont passé la première crise. A priori, ces entreprises cherchent à s’attacher à leur personnel.

Ne nous emballons pas

Tout d’abord, il faut noter que ce sont des moyennes. Ensuite, ces hausses additionnent les augmentations  générales qui sont au niveau de l’inflation (1,9%), mais aussi une grande part de hausses individuelles.

Le problème, c’est que ces hausses vont profiter d’abord aux salariés cadres. Ils sont environs 5 millions de personnes. Les non-cadres, environ 10 millions, verront  leur salaire caler sur le pouvoir d’achat. Autrement indexé sur l’inflation : Ca va grogner.

Le vrai bug, c’est qu’avec un pouvoir d’achat protégé, la majorité des salariés  est convaincu qu’il ne cesse pas de baisser. Le décalage entre la réalité chiffrée et le vécu vient du fait qu’une part de plus en plus importante de notre budget est composée de dépenses fixes. Le loyer, l’essence… Fait nouveau, les outils de communications tel que les portables ou internet deviennent aussi des dépenses fixes.

Pour payer tout cela, on rogne sur les dépenses de tous les jours. Les vêtements, la nourriture. D’où la chasse aux soldes, aux ristournes et le sentiment de frustrations.

Les psy appellent cela le blues de la carte bleue qui chauffe.