Mario Monti rassure les marchés

Nommé dimanche, Mario Monti succède à Silvio Berlusconi. Son arrivée aux commandes du pays rassurent les marchés.


L’ère Berlusconi s’est achevé dimanche 13 novembre avec la nomination de Mario Monti à la tête du gouvernement italien. Sa mission, sortir l’Italie de la crise politique et économique en commençant par rassurer les marchés et ses partenaires européens.Cet économiste et ancien commissaire européen âgé de 68 ans, s’est dit convaincu que l’Italie pouvait « vaincre » la crise.

Ainsi, les bourses asiatiques ont été les premiers marchés à réagir à la nomination de Mario Monti. Evoluant favorablement, l’indice Nikkei prend 1,21% à la mi-séance. Lundi, la Bourse de Milan ouvre sur une hausse de 1,59 % à 16 029 points. A Paris, la hausse est plus timide. Le CAC 40 gagne seulement 0.50% à 3152 points à 10h mais certains économistes parlent d’un retour durable des 3300 points dans les prochains jours.

Toutefois, les marchés attendent surtout l’émission obligataire italienne qui fera dans la matinée office de verdict.