Croissance, MES, union bancaire : Ce qu’il faut retenir du sommet de Bruxelles

Bruxelles, sommet, espagne, italie, mes, pacte de croissance, union bancaire, euro, crise

Les dirigeants de la zone euro, réunis en sommet à Bruxelles jeudi et vendredi, se sont mis d’accord pour aider l’Italie et l’Espagne à se financer et pour relancer l’économie avec un pacte de croissance. Ils ont aussi abordé le renforcement de l’union bancaire européenne.

A l’issue d’une longue nuit de négociation à Bruxelles, le président de l’Union européenne, Herman Van Rompuy, a annoncé la mise en place d’un dispositif permettant de recapitaliser directement les banques grâce au MES.

, , , , , , , , | Un commentaire

Bruxelles : Le sommet qui veut en finir avec la crise

zone euro, sommet, crise, croissance, bruxelles

Le sommet européen avait, au départ, pour objectif de faire avancer l’intégration économique. L’actualité politique et l’urgence de la crise en Espagne, en Italie et en Grèce ont tout perturbé. A quoi peut-on s’attendre ?

Après de nombreuses tractations, on peut s’attendre à ce que la France et l’Allemagne réussissent à échanger un peu de croissance pour beaucoup de rigueur.  La France aura réussi à imposer un pacte de croissance.

, , , , | Laisser un commentaire

Sommet de Bruxelles : 120 milliards pour la croissance

bruxelles, sommet, croissance, françois hollande

120 milliards d’euros, c’est le montant minimum du plan de soutien à la croissance qui sera acté pendant le sommet qui a commencé  jeudi à Bruxelles. C’était depuis la campagne présidentielle, un préalable de François Hollande pour aller plus loin dans la réforme d’une gouvernance européenne. Un préalable  au point de bloquer pendant des semaines la relation Franco–allemande.

Pour financer ce plan, on mobilisera les fonds structurels,

, , , | Laisser un commentaire

Avec Erasmus, pas besoin du sommet de Bruxelles pour plus de fédéralisme !

europe, fédéralisme, erasmus, sommet bruxelles

A l’heure où la question du fédéralisme européen provoque la réticence de nombreux gouvernements, la nouvelle génération semble plutôt enclin à plus d’Europe. Illustration avec le succès du programme Erasmus.

Les dirigeants de la zone Euro se réunissent jeudi et vendredi pour décider de l’avenir de la monnaie unique, mais aussi pour aborder la question du fédéralisme européen. Une idée qui commence doucement à faire son chemin dans les couloirs de Bruxelles. La jeune génération, elle, n’a pas attendu Hollande, Merkel et les autres pour vouloir plus d’Europe. En témoigne le succès du programme Erasmus qui permet, depuis 25 ans, aux jeunes d’étudier et de vivre dans les 33 pays européens qui participent au programme.

L’année dernière, 213.000 étudiants ont obtenu une bourse Erasmus (European Region Action Scheme for the Mobility of University Students). Le programme d’échange s’avère être celui qui connaît le plus grand succès dans le monde. Il faut dire que le programme est avantageux : exonération des droits de scolarité de l’université d’accueil, reconnaissance de la partie des études effectuées à l’étranger, maintien des bourses et couverture sociale du pays de l’université expéditrice.

Une solution qui a séduit Mathilde, une étudiante d’origine Nîmoise qui a effectué 10 mois à Kassel, en Allemagne, pour terminer sa licence d’histoire. Cette expérience lui a aussi permis de mieux comprendre l’Europe et de forger son opinion sur la question du fédéralisme européen : « J’ai remarqué qu’en France comme en Allemagne, l’UE actuelle ne contente pas grand monde. Ce dont nous avons besoin, c’est un vrai pôle politique puissant, pas qu’économique », affirme-t-elle. « Je pense aussi qu’il faut une Europe qui ne soit pas centralisée, mais avec une vraie subsidiarité ».

A l’image de la jeune étudiante, la nouvelle génération n’émet pas de réserve à l’idée d’une Europe plus fédérale. Reste donc à Mathilde et aux 2,3 millions d’anciens étudiants Erasmus de faire entendre leur voix, cette fin de semaine à Bruxelles.

Audrey Mangin et Julien Gagliardi
, , , | Un commentaire

Bruxelles : Un sommet qui se veut ambitieux

hollande2

Le sommet des dirigeants européens jeudi et vendredi à Bruxelles se veut ambitieux à long terme, avec un plan pour la croissance et une volonté de renforcer l’union monétaire, mais risque de décevoir s’il n’apporte pas des réponses immédiates à la crise.

En fait, ce sont deux sommets qui vont se succéder à partir de 13H00 GMT jeudi: celui des Vingt-Sept qui traitera du long terme, suivi vendredi midi

, , , , , , | Laisser un commentaire

Dîner Hollande/Merkel : le compromis au menu

hollande, merkel, élysée, dîner

François Hollande et Angela Merkel ont passé l’après-midi et la soirée de mercredi ensemble pour trouver une solution à la crise de l’euro. Quelles compromis peuvent-ils trouver ?

L’édito de Jean-Marc Sylvestre. Quand on voit les divergences entre les deux dirigeants, on doute qu’ils aient trouvé une solution. Il y a d’un côté le discours politique et de l’autre, la réalité des faits. La réalité, c’est la zone euro qui est en feu : la Grèce, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, Chypre ne trouvent plus d’argent. Demain, c’est la France qui n’en trouvera plus.

, , , | Un commentaire

Selon l’INSEE, le pouvoir d’achat va baisser en 2012

pouvoir d'achat

-1,2%, c’est la prévision de baisse du pouvoir d’achat pour 2012 selon l’INSEE. Le plus fort recul depuis 1984.

En 2011, le pouvoir d’achat moyen n’avait reculé que de 0,1%. Ce recul est imputable au ralentissement des revenus d’activités mais aussi à la hausse des impôts. Les salariés notamment du secteur privée sont pris en étau entre des entreprises qui compriment les coûts pour survivre et la fiscalité qui s’accroit.

| 3 commentaires

Décryptage : J-1 avant le sommet déterminant pour l’Europe

europe, allemagne, france, budget, règle d'or, fédéralisme

A deux jours d’un sommet européen jugé crucial, les chefs d’Etats et de gouvernement multiplient les négociations. Mardi soir Pierre Moscovici reçoit les ministres de la zone euro et mercredi, Angela Merkel sera à Paris. Un objectif, se mettre d’accord avec l’Allemagne sur un compromis avant le début du sommet jeudi, pour ne pas donner le spectacle d’une mésentente.

Pourquoi ce sommet est jugé important ?

, , , , , | Laisser un commentaire

Hausse du SMIC : Ceux qui gagnent et ceux qui perdent

smic, hausse

1425,67 euros, c’est le montant du SMIC mensuel brut à partir du 1er juillet. Le SMIC horaire passe à 9,40 euros brut.

Le gouvernement l’a officialisé ce matin. A partir du 1er juillet le SMIC augmentera de 2% soit 1,4% au titre de l’inflation et 0,6% au titre du coup de pouce, ce qui représente un gain mensuel net de 21,50 euros. L’impact est donc très faible. Beaucoup seront frustrés parce qu’ils avaient compris pendant la campagne qu’ils auraient droit à plus.

, | Laisser un commentaire

Le Smic augmentera de 2% au 1er juillet

smic, augmentation

Le Smic sera revalorisé de 2% au 1er juillet, en tenant compte d’un taux d’inflation de 1,4 % calculé entre novembre 2011 et mai 2012, auquel s’ajoute un « coup de pouce » de 0,6 %, a-t-on appris mardi de source proche du dossier. Le gouvernement, qui réunit au ministère du Travail et de l’emploi experts puis syndicats et patronat, doit annoncer officiellement en fin de matinée le montant de cette hausse.

, | Laisser un commentaire