Plan Fillon : La surtaxe pour les grands groupes ne suffit déjà plus !

La majoration des impôts sur les bénéfices des grandes entreprises a été annoncée lundi par François Fillon. Mais mardi, les choses ont changé et le prélèvement s’avère insuffisant.

2,2 milliards, c’est le montant que va rapporter les 5% de majoration des impôts sur les bénéfices des grandes entreprises. Dans le plan Fillon présenté lundi, cette surtaxe doit rapporter 1,1 milliards en 2012 puis 1,1 milliards en 2013. Évidemment, la mesure n’a pas été accueillie avec enthousiasme par les grandes entreprises. Mais compte tenu des profits réalisés récemment, les PDG sont restés silencieux sur le sujet. En effet, les critiques du patronat portent seulement sur le risque de ralentissement de l’activité porté par l’accumulation des ponctions fiscales.

Une mesure qui ne va pas suffire.

En effet, on vient de s’apercevoir aujourd’hui, que la Grèce va nous coûter dès cette année 2 milliards de plus que ce qui a été provisionné. Or, pour respecter l’engagement de réduire le déficit budgétaire à moins de 6% cette année, l’État va devoir les trouver très rapidement.

Dans ce contexte, la commission des finances a proposé d’avancer le paiement de cette surtaxe d’un an. Ce sera toujours 1 milliard de trouver.  Le dernier versement 2011 de l’impôt sur les sociétés sera donc majoré.

Alors oui, les patrons devraient encore grogner. Et cette fois-ci on sera à Noël, donc on ne les entendra encore pas.