Pour financer le déficit de la sécu, l’État va taxer… la bière !

500 millions d’euros, c’est ce que devrait rapporter le doublement de la taxe sur la bière affirmait dimanche Le Figaro. Le site internet du journal cite des sources proches du dossier et indique que les recettes de cette nouvelle taxe serviraient au financement du déficit de la sécurité sociale. La hausse du prix des bières en supermarché pourrait être d’environ 15% en moyenne, d’après l’association des Brasseurs de France. Dans les bars, la hausse devrait être d’environ 5 centimes, d’après les promoteurs de la taxe.