PSA récompensé pour « sa politique de ressource humaine exemplaire » !

Selon le cabinet d’étude Vigéo, L’Oréal décroche la palme en termes d’engagements social, environnemental et sociétal. Elle est suivie par Danone et PSA. Vigéo, créée en 2002 par Nicole Notat, l’ancienne secrétaire générale de la CFDT, évalue la performance des entreprises en prenant en compte d’autres critères que la réussite économique. Des questionnaires comprenant près de 330 critères sociaux, environnementaux et sociétaux sont adressés à 2000 grandes entreprises. « L’Oréal est très engagé pour l’amélioration des conditions de travail, d’hygiène et de sécurité de ses salariés ainsi que l’égalité professionnelle », commente Fouad Benseddik, directeur des Méthodes et des Relations Institutionnelles de Vigeo.

Selon le cabinet d’étude Vigéo, L’Oréal décroche la palme en termes d’engagements social, environnemental et sociétal. Elle est suivie par Danone et PSA. Vigéo, créée en 2002 par Nicole Notat, l’ancienne secrétaire générale de la CFDT, évalue la performance des entreprises en prenant en compte d’autres critères que la réussite économique. Des questionnaires comprenant près de 330 critères sociaux, environnementaux et sociétaux sont adressés à 2000 grandes entreprises. « L’Oréal est très engagé pour l’amélioration des conditions de travail, d’hygiène et de sécurité de ses salariés ainsi que l’égalité professionnelle », commente Fouad Benseddik, directeur des Méthodes et des Relations Institutionnelles de Vigeo.

Mais la surprise, vient du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, récompensé « pour sa politique de ressource humaine exemplaire » ! Une drôle de récompense alors que l’entreprise connait de grandes difficultés sociales  « Les dirigeants de PSA ont tout fait pour minimiser l’impact salarial, en accompagnant leurs collaborateurs via des reclassements ou des formations  » commente Fouad Benseddik. Vigéo estime que l’image du groupe est injustement détériorée. Et de tempérer « mais nous ne préjugeons pas de ce qui sera fait dans le cas d’Aulnay ». Le manque de transparence de la gouvernance menée par la famille Peugeot reste cependant handicapant pour l’image de  la firme.