Relèvement de la CSG : Hollande prépare le « choc »

10 milliards d’euros, c’est ce que rapporte un point de CSG, ce qui en fait l’impôt le plus rentable pour les finances publiques. Une belle motivation pour François Hollande qui songe à relever son taux sur nos bulletins de salaire. Explications.

Pour la petite histoire, la CSG fut inventée par Michel Rocard en 1990. Elle est perçue sur tous les types de revenus (salaires, revenus du capital, rentes, gains de jeu, indemnités chômage). En 2011, la CSG a rapporté plus de 88 milliards d’euros dans les caisses de la France. Au départ en 1990, la CSG était de 1,1%. Depuis, le taux n’a pas cessé d’augmenter pour atteindre aujourd’hui 8%. François Hollande pourrait être le Président qui fera passer à la CSG la barre symbolique des 10%. Si rien n’est encore fait, tout le monde y pense. A commencer par le duo à la tête de l’exécutif.

En conclusion du sommet social, le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault a confirmé les propos du Président Hollande sur la nécessité de relever la compétitivité en abaissant les charges sociales appliquées aux salaires. Tous les spécialistes de l’entreprise et les responsables syndicaux considèrent qu’il faut absolument alléger le coût global du travail qui est l’un des plus élevé en Europe. Puisque personne ne veut baisser le salaire net, il faudra baisser les charges. On estime qu’il faudrait créer un « choc » en les baissant de 30 milliards d’euros. Mais pour trouver 30 milliards d’euros, il n’y a que deux façons : la TVA ou la CSG. Nicolas Sarkozy voulait relever la TVA, François Hollande relèvera la CSG, de 3 points au moins.