Sarkozy tranche pour une prime obligatoire

Après plusieurs jours de débats au sein du gouvernement, Nicolas Sarkozy a décidé mercredi d’imposer aux entreprises de plus de 50 salariés le versement chaque année d’une prime « obligatoire » à leurs employés si elles augmentent leurs dividendes.A l’issue d’une dernière réunion d’arbitrage à l’Elysée avec le Premier ministre François Fillon et plusieurs membres de son gouvernement, le chef de l’Etat a tranché pour un dispositif contraignant, comme il l’avait laissé entendre mardi lors d’un déplacement dans les Ardennes.« Dans toutes les entreprises de plus de 50 salariés soumises à la loi sur la participation, si les dividendes distribués sont supérieurs à l’année d’avant, il y aura obligation de verser une prime négociée avec les partenaires sociaux », a expliqué une source gouvernementale à l’issue de cette réunion.

Après plusieurs jours de débats au sein du gouvernement, Nicolas Sarkozy a décidé mercredi d’imposer aux entreprises de plus de 50 salariés le versement chaque année d’une prime « obligatoire » à leurs employés si elles augmentent leurs dividendes.
A l’issue d’une dernière réunion d’arbitrage à l’Elysée avec le Premier ministre François Fillon et plusieurs membres de son gouvernement, le chef de l’Etat a tranché pour un dispositif contraignant, comme il l’avait laissé entendre mardi lors d’un déplacement dans les Ardennes.
« Dans toutes les entreprises de plus de 50 salariés soumises à la loi sur la participation, si les dividendes distribués sont supérieurs à l’année d’avant, il y aura obligation de verser une prime négociée avec les partenaires sociaux », a expliqué une source gouvernementale à l’issue de cette réunion.