S&P dégrade la note de Chypre

L’agence de notation Standard and Poor’s a abaissé la note de Chypre de trois crans de «BB » à « B ». S&P met en cause l’inaction du gouvernement face à la crise et le retard de l’aide internationale.  Selon l’agence de notation, les considérations électorales en vue de l’élection présidentielle de 2013 ont contribué à cette inertie politique. La perspective de la note reste négative, ce qui signifie que S&P pourrait de nouveau dégrader la note du pays. La semaine dernière, José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, et la zone euro ont appelé Chypre à négocier rapidement le plan de sauvetage financier proposé par la troïka pour renflouer son économie. Appel auquel  le ministre chypriote des Finances, Vassos Shiarly, a répondu en invitant la troïka sur l’île dès la semaine prochaine.