Standard and Poor’s abaisse la note de la Grèce

L’agence d’évaluation financière Standard and Poor’s a abaissé lundi la note de solvabilité de la Grèce à « SD », niveau correspondant à un « défaut de paiement sélectif », pour tenir compte de la restructuration de la dette publique grecque lancée vendredi.

« Je prends note de la décision » de S&P, a indiqué le chef de file des ministres des Finances de la zone euro Jean-Claude Juncker, dans un communiqué publié à Luxembourg, ajoutant qu’il s’attendait à une « forte participation » des créanciers privés à l’opération lancée vendredi. L’agence d’évaluation financière Standard and Poor’s a abaissé lundi la note de solvabilité de la Grèce à « SD », niveau correspondant à un « défaut de paiement sélectif », pour tenir compte de la restructuration de la dette publique grecque lancée vendredi.

S&P indique dans un communiqué qu’elle envisage de relever la note du pays à CCC, note attribuée à des émetteurs de qualité médiocre présentant un vrai risque de non-remboursement, lorsque cette opération aura été intégralement réalisée, probablement vers la mi-mars.