Stephane Le Foll veut encadrer les relations entre producteurs et distributeurs

Une mission conjointe de l’Inspection Générale des Finances et du Conseil Général de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Espaces Ruraux a été établie pour encadrer les relations commerciales entre les producteurs et les distributeurs. Le gouvernement a en effet rappelé dans un communiqué que de bonnes relations commerciales au sein des filières agroalimentaires sont indispensables pour renforcer la compétitivité de nos entreprises. Stéphane Le Foll a indiqué que « s’il existe aujourd’hui des dispositifs encadrant ces relations, ils sont souvent mal appliqués. Le secteur agricole et agroalimentaire requiert des dispositifs spécifiques en raison de ses particularités ». Benoît Hamon a quant à lui constaté qu’« au moment où les négociations commerciales sont en cours pour l’année 2013, les règles du jeu sont mal respectées. » Soulignant que « les PME sont les principales victimes de ces pratiques », il a fait un rappel ferme à la loi : « L’urgence aujourd’hui, c’est d’appliquer, de respecter et de faire respecter la LME, et nous y mettrons les moyens nécessaires ». L’esprit de responsabilité de chacun est mis en exergue par Guillaume Garot comme moyen de renouer avec la confiance et créer davantage de valeur au bénéfice des salariés et des consommateurs au sein de chaque filière. D’après lui « les relations commerciales dégradées au sein des filières agroalimentaires sont destructrices : il faut restaurer du dialogue et de la concertation pour enclencher une dynamique positive ».