Taux directeur de la BCE : 1% pour gagner du temps

1%, c’est le taux d’intérêt confirmé aujourd’hui par Mario Draghi, président de la BCE. Une annonce très attendue et très importante.

Pourquoi ? Parce que ce taux très bas permet aux banques européennes de trouver de l’argent pas cher et donc aux entreprises de s’alimenter en trésorerie. Pourtant, c’est un taux que les Allemands trouvent dangereux car il alimente l’inflation qui est actuellement de 2,5%. Fait extraordinaire, en période de crise ou toutes les activités sont refroidies, les Allemands craignent la surchauffe! Il y a donc eu un bras de fer au cours duquel les Allemands ont fait comprendre au président de la BCE qu’il faudrait, un jour, penser à arrêter. Mario Draghi a entendu le message. Et même s’il qualifie de « prématuré  une sortie des mesures anti-crise« , tout le monde sait qu’il fermera tôt ou tard le robinet à crédits en attendant une reprise de l’économie.

On est donc revenu à la case départ. La seule chose qui pourrait débloquer le système, ce sont des preuves évidentes de rééquilibrage des finances publiques. Mais en Italie, en Espagne et en France, il y a peu de preuves. Donc on essaie de gagner du temps.

>Lire aussi : La BCE maintient son principal taux directeur à 1%

http://jms.lp-lab.com/2012/04/04/derniere-minute-la-bce-maintient-son-principal-taux-directeur-a-1