Zapping – Henri de Castries : « Les sociétés qui ne bougent plus sont des sociétés qui meurent ! »

Henri de Castries, PDG du groupe AXA, était l’invité de Radio Classique ce matin. Il a plaidé pour le progrès, indispensable à la survie de notre économie et de notre société. Henri de Castries pense que François Hollande, son ancien camarade de l’ENA, doit mettre en place « les réformes structurelles profondes dont notre pays a besoin » et « éviter les solutions de replâtrage ». En ce qui concerne les retraites, « augmenter les cotisations sur les entreprises c’est pire que du replâtrage », affirme l’assureur. Celui-ci préférerait un « système mixte » entre répartition et capitalisation.

Le PDG du groupe AXA souhaite prendre sa part au processus de progrès. Ainsi, AXA a consacré 100 millions d’euros à la recherche, car cela « fait partie de la responsabilité sociale de l’entreprise » et est en lien avec le métier d’assureur. En effet, « la prise de risques est indispensable au progrès » et à la recherche. Henri de Castries rappelle donc au gouvernement qu’il « ne faut pas que le principe de précaution soit opposé au principe d’invention ».

Regardez Henri de Castries sur Radio Classique :

http://www.dailymotion.com/video/x112rmp