Zapping – Pierre Gattaz : « La maison brûle et on attend la pluie pour éteindre l’incendie ! »

Pierre Gattaz, le président du Medef, était invité sur Europe 1 ce matin. Suite aux déclarations optimistes du président de la République, il a tenu à rappeler que « les patrons sont très inquiets sur la situation économique du pays, on ne voit pas de signaux de reprise ». Pour lui, « c’est l’entreprise qui pourra régler la plupart des problèmes du pays ». Et ce par trois leviers : la baisse du coût du travail, la compétitivité et la simplification.

Sur le coût du travail, qui est « le plus élevé d’Europe », le Medef demande un transfert de 50 milliards d’euros vers la TVA et la CSG. Le patron des patrons propose également « un pacte de confiance à l’horizon 2020 ». Car pour améliorer la compétitivité, « il faut que le terrain fiscal soit favorable, tous les instituts d’économie le disent ». Il y a au Medef « 750 000 entreprises qui sont de petits arbustes qui ne demandent qu’à se développer ! » Pour le patron des patrons, « il faut libérer ces entreprises pour qu’elles créent des emplois » au lieu de créer des emplois aidés qui seront encore une fois payés « par nos impôts et nos charges ».

Dernier volet : la simplification. « Le Code du travail français c’est 3200 pages, le Code du travail suisse c’est 60 pages ! » Le Medef propose deux règles simples : « supprimer deux textes de lois quand on en crée une » et « baisser de 5% par an l’ensemble de nos codes et de nos normes ».

Regardez Pierre Gattaz sur Europe 1 :

http://www.dailymotion.com/video/x12awjk