3 ans ferme pour Jérôme Kerviel

Aujourd’hui, la Cour d’appel de Paris a confirmé le jugement de première instance contre Jérôme Kerviel, l’ancien trader de la Société Générale, en le condamnant à 5 ans de prison dont 3 ferme et de 4.9 milliards d’euros de dommages et intérêts. Le tribunal n’ayant pas délivré de mandat de dépôt, Jérôme Kerviel est ressorti libre de la salle d’audience. L’ancien trader était jugé pour abus de confiance, faux et usage de faux ainsi que d’introduction frauduleuse de données dans un système informatique. Il a été reconnu coupable d’avoir pris sur le marché « sciemment et à l’insu de son employeur des positions spéculatives d’un montant exorbitant, dépourvues de toute couverture » faisant courir à sa hiérarchie des risques considérables. Pour sa défense, Jérôme Kerviel assurait que la banque était au courant de ses activités. Me Jean Veil, avocat de la Société Générale, est satisfait que la seule responsabilité de Jérôme Kerviel ait été reconnue. Cependant, il a assuré que la banque serait réaliste concernant les 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts et ferait en sorte de prendre en considération la situation financière de Jérôme Kerviel. Me Koubbi, avocat de l’accusé, a reconnu avoir échoué contre « une injustice lamentable » et étudie la possibilité d’un pourvoi en cassation.