3 millions de chômeurs en France : Une très bonne nouvelle

Par Jean-Marc Sylvestre. Le chiffre du chômage est tombé et la barre symbolique des 3 millions de demandeurs d’emplois est franchie. Tout le monde crie au scandale mais dans le fond, c’est une bonne nouvelle : la situation aurait pu être pire. Les optimistes, les naïfs et les docteurs en langue de bois vont nous expliquer que la conjoncture est assassine. La réalité, c’est qu’au delà de la conjoncture de crise, nous n’avons absolument rien fait pour enrayer la montée du chômage et favoriser la création d’emplois. Il existe une complicité coupable entre le gouvernement et les syndicats pour ne rien faire et cela quelque soit la couleur politique de nos dirigeants.

Tout d’abord, il y a le système de l’éducation nationale qui coûte 30 milliards de plus que le système Allemand et qui ne fabrique que des chômeurs potentiels. Où sont les centres d’apprentissages et les formations techniques ? Et le corps enseignant que l’on caresse dans le sens du poil à la veille de chaque élection, combien de temps a-t-il passé dans une entreprise ?  Au mieux l’école ne connait pas l’entreprise, au pire elle considère l’entreprise comme un lieu d’exploitation. Ensuite, il y a le système social. Il fait tout pour décourager l’emploi dans l’entreprise. Tout d’abord parce que les rigidités sont telles que le patron n’embauche que s’il peut licencier facilement. Ensuite, les prestations et les indemnités liées au chômage dissuadent de rechercher un emploi.

Quant aux syndicats, ils protègent les salariés qui sont des adhérents plutôt que ceux qui pourraient le devenir en trouvant un job. Enfin, il y a le système fiscal. Le poids des impôts et des charges sociales incitent les entreprises à ne pas grossir leurs effectifs. Quant aux salariés, dès qu’ils gagnent de l’argent ils sont montrés du doigt.

L’aristocratie de l’emploi en France, c’est la fonction publique et la norme sociale c’est la fonction de chômeur. Quant à celui qui réussit, c’est un coupable. Alors 3 millions de chômeurs c’est peu par rapport à ce que n’ont pas sur faire les gouvernements de droite et de gauche depuis 20 ans. Oui, 3 millions de chômeurs ce n’est pas encore assez pour devenir intelligent.