69% des Français pour une taxe sur les transactions financières

69%, c’est le pourcentage de français qui seraient favorable à la mise en place d’une taxe sur les transactions financières. C’est le principal résultat d’un sondage réalisé par l’institut Harris Interactive pour Jolpress.

La majorité des français est toujours très favorable à une augmentation des impôts qui ne les touche pas. De la même manière d’ailleurs, qu’ils sont violemment opposés à celles qui pourraient les affecter : La CSG ou la TVA par exemple.

Le problème de cette taxe financière, c’est qu’elle a plus une finalité morale et politique que fiscale. Elle est difficilement applicable à un seul pays mais serait parfaitement supportable à l’échelle du monde. Appliquée à l’échelon de l’hexagone, elle ne va servir qu’à encourager les détournements de flux financiers. Les français en sont d’ailleurs conscients.

Ceci étant, après l’électrochoc infligé par S&P, tous les responsables politiques français qu’ils soient au pouvoir ou dans l’opposition seront bien obligés de modifier leurs programmes et leurs promesses. Moins de déficits publiques et plus de compétitivité, ça passe entre autre par des mesures fiscales sans doute à condition, qu’elles ne soient pas que symboliques.

Moody’s qui est une agence au moins aussi importante et influente que S&P, a confirmé pour la France un triple A. Certes, mais cette nouvelle a moins d’échos que la dégradation de vendredi et elle n’exonère pas les hommes politiques de leurs responsabilités.