A l’étranger, Apple n’est imposé qu’à 2% !

Apple ne serait  imposé qu’à 2% pour les bénéfices qu’il réalise en dehors des États-Unis. C’est ce qu’indique la BBC s’appuyant sur le dossier fiscal de l’entreprise. La chaine indique que la firme à la pomme n’a versé que 713 millions de dollars au 29 septembre, sur des bénéfices à l’étranger, qui culminent eux, à 36,8 milliards de dollars. Un taux qui apparait extrêmement bas, la moyenne française étant de 15% d’imposition pour un PME et près de 33% pour plus grande entreprise. Pour réduire à ce point son taux d’impôts, Apple ne déclare que le minimum dans un pays, puis facture le reste dans une filiale basée dans un pays à la fiscalité plus allégée. Ainsi, Apple déclare avoir réalisé un chiffre d’affaires de 205 millions d’euros en 2011. Problème, ce n’est pas même pas le chiffre d’affaire pour les ventes de l’iPhone ! L’entreprise n’est pas la seule à utiliser ce procédé qui est tout à fait légal. Starbucks, Google ou encore Microsoft sont des sociétés connues pour ce genre de pratique en s’installant, entre autre, en Irlande.
Chargement des commentaires ...