Affaire Montebourg : Mitsubishi présente ses excuses et le patron démissionne !

Cette semaine, nous vous informions que Jean-Claude Debard, dirigeant d’Emil Frey France, la société importatrice de Mitsubishi, avait insulté Arnaud Montebourg « d’abruti mental ». Cet après-midi dans un communiqué, Mitsubishi  présente ses excuses au ministre du Redressement Productif. Parallèlement, Jean-Claude Debard qui avait démenti  avoir eu ces propos, a démissionné de ses fonctions. Mitsubishi Motors Corporation dit être profondément choqué par les commentaires attribués au représentant de son importateur indépendant en France. Dans ce communiqué, le constructeur automobile affirme qu’il souhaite « présenter ses excuses à Monsieur le ministre Montebourg ainsi qu’au gouvernement français pour les conséquences que ces propos ont pu avoir sur leur réputation et leur honneur » en précisant qu’il n’exprime aucune opinion  politique. Les propos prononcés mardi par Jean-Claude Debard ont largement été diffusés sur les réseaux sociaux. A tel point que mercredi, le dirigeant de Mitsubishi s’excusait «  pour cette confusion d’information » et niait avoir attaqué directement et personnellement M.Montebourg.

Cette semaine, nous vous informions que Jean-Claude Debard, dirigeant d’Emil Frey France, la société importatrice de Mitsubishi, avait insulté Arnaud Montebourg « d’abruti mental ». Cet après-midi dans un communiqué, Mitsubishi  présente ses excuses au ministre du Redressement Productif. Parallèlement, Jean-Claude Debard qui avait démenti  avoir eu ces propos, a démissionné de ses fonctions. Mitsubishi Motors Corporation dit être profondément choqué par les commentaires attribués au représentant de son importateur indépendant en France. Dans ce communiqué, le constructeur automobile affirme qu’il souhaite « présenter ses excuses à Monsieur le ministre Montebourg ainsi qu’au gouvernement français pour les conséquences que ces propos ont pu avoir sur leur réputation et leur honneur » en précisant qu’il n’exprime aucune opinion  politique. Les propos prononcés mardi par Jean-Claude Debard ont largement été diffusés sur les réseaux sociaux. A tel point que mercredi, le dirigeant de Mitsubishi s’excusait «  pour cette confusion d’information » et niait avoir attaqué directement et personnellement M.Montebourg.