Amy Whinehouse : Sa mort fait exploser le business

Samedi dernier, le monde entier apprenait la mort de la chanteuse Amy Whinehouse. Connue pour ses nombreuses addictions, l’enquête n’a toujours pas permis d’établir la cause précise de son décès.

En revanche, ses deux albums qui l’ont menée à la célébrité n’ont pas attendu une seconde pour être achetés et téléchargés.

Frank et Back To Black ont fait une remontée fulgurante dans les charts en Grande-Bretagne, quelques heures seulement après la mort de l’artiste. Back To Black a pris la tête lundi des meilleurs téléchargements iTunes en Angleterre, mais également aux Etats-Unis où l’opus s’est vendu à 37 000 exemplaires en une semaine. En France, sur Fnac.com, le site du disquaire, les commandes ont « grimpé de 400% ».

Mais le business ne s’arrête pas là. Selon le journal anglais The Daily Mirror, un troisième album posthume pourrait voir le jour, composé à partir d’enregistrements jamais diffusés. Amy Whinehouse rejoindrait Otis Redding, Michael Jackson, Nirvana, Queen et bien d’autres au rayon des chanteurs décédés qui continuent de sortir des albums.

Enfin, le Daily Mail indique que le père d’Amy, Mitch Whinhouse, serait sur le point de créer une fondation pour aider des anonymes à sortir de la toxicomanie. Il pourra compter sur la fortune de la chanteuse, aujourd’hui évaluée à 10 millions de livres, environ 11 millions d’euros. Une fondation qui, bien sûr, ne rapportera pas un centime à ses parents, mais qui permettra de faire perdurer la « légende » Amy Whinehouse.

Chargement des commentaires ...