Angela Merkel à Athènes pour soutenir la rigueur du gouvernement Samaras

La chancelière allemande Angela Merkel arrive mardi à Athènes pour prêter soutien au gouvernement conservateur d’Antonis Samaras qui tente d’imposer un nouveau train d’austérité au nom du maintien du pays dans l’euro, après trois ans de crise en cascade qui ont éreinté le pays. Dans une interview à la presse allemande la semaine dernière, M. Samaras a tiré la sonnette d’alarme sur l’état du pays, où le taux de chômage est de 24% et où l’actualité est dominée par les scandales de corruption et les suicides, alors que les entreprises ferment par dizaines chaque jour. Le chef de l’opposition Alexis Tsipras, dirigeant du parti de gauche radicale Syriza a fustigé le soutien accordé par Mme Merkel à un gouvernement de coalition qui « s’écroule ». « Ce qui arrive dans notre pays est sans précédent et criminel » a dit M. Tsipras, selon lequel les programmes d’austérité en cours « mènent à l’effondrement social ». Des manifestations anti-austérité sont attendues dans l’après-midi et le centre de la capitale grecque a été bouclé sous haute sécurité et restera coupé à toute circulation. 6500 policiers et membres des forces anti-émeute sont sur le pied de guerre pour tenter d’éviter tout dérapage.