App Store : un juge américain refuse à Apple l’exclusivité du nom

Un juge fédéral américain a refusé mercredi d’interdire au site de distribution en ligne Amazon.com d’utiliser le nom « App Store » pour sa boutique d’applications de téléphones portables, comme le lui demandait le groupe Apple, pionnier sur ce secteur.

Pour la juge Phyllis Hamilton, certes, Apple a développé sans limites son App Store et le nom Apple reste incontestablement connu de par ses nombreuses applications. Cependant, elle refuse d’accorder une injonction préliminaire contre Amazon car même si ce dernier emploie également le terme App Store, celui –ci  décrit uniquement un endroit où on retrouve des applications logicielles pour appareils portables. L’appelation  « Amazon Appstore for Android » utilisée par le distributeur en ligne  depuis mars, ne saurait donc pas créer une confusion chez les consommateurs selon la juge qui refuse totalement la demande de Apple. Parrallèlement, Apple a annoncé jeudi avoir passé le cap des 15 milliards d’applications téléchargées grâce à son App Store, lancée en 2008 pour son iPhone, puis disponible pour le baladeur iPod Touch et la tablette iPad.