Apple redevient la première capitalisation boursière mondiale

Apple éblouissait mercredi Wall Street, en redevenant la première capitalisation boursière mondiale devant le géant pétrolier ExxonMobil, mais le groupe de la Silicon Valley doit maintenant prouver qu’il saura garder son avance technologique sans Steve Jobs.

Apple, qui a publié mardi soir des chiffres de bénéfices et de ventes record au premier trimestre de son exercice décalé, s’est aussi hissé à la première place des fabricants informatiques devant son grand concurrent Hewlett-Packard, en termes de volumes de ventes de tablettes et d’ordinateurs.

La maison de courtage RBC Capital Markets, résumant le sentiment général, parlait d' »iDomination ».

Vers 16H00 GMT, l’action de la société californienne décollait de 6,55%, à 447,94 dollars, ce qui portait sa capitalisation à 415,11 milliards de dollars. A l’inverse, ExxonMobil lâchait 1,09% (86,23 dollars) pour une capitalisation de 413,32 milliards de dollars.

Sur les trois derniers mois de l’année, le bénéfice net du groupe a plus que doublé sur un an, à 13,1 milliards de dollars, tiré en particulier par les ventes de téléphones iPhone 4S.
Le groupe a vendu 37,04 millions d’iPhone au cours du trimestre, soit un bond de 128% sur un an, 15,4 millions de tablettes iPad (+111%), 5,2 millions d’ordinateurs Mac (+26%). Seules les ventes de baladeurs iPod ont continué leur déclin avec 15,4 millions d’unités écoulées, en baisse de 21% sur un an.

(AFP)