Après les pigeons, le mouvement… des moineaux !

Après les pigeons, les moineaux ! Ne se sentant pas représentés par le mouvement des « pigeons », 80 jeunes entrepreneurs ont décidé de se faire entendre en revendiquant leur seul richesse : leurs idées. Les moineaux reprochent aux pigeons d’axer les débats sur la taxation des plus-values alors que ces jeunes entrepreneurs travaillent 60 heures par semaine et gagne le SMIC. Pour les moineaux, la priorité, c’est « de valoriser le risque et de résoudre les problèmes quotidiens » tels que des recherches de financement ou faire face à un code du travail trop rigide. De son côté, Jean-Marc Ayrault a ironisé sur cette initiative : «Je ne vais pas répondre à différentes espèces d’oiseaux, parce qu’il y en a beaucoup, des espèces d’oiseaux ». a déclaré le Premier Ministre lors d’un déplacement à Nantes.