ArcelorMittal : Sapin et Montebourg pas d’accord, comme c’est bizarre…

Le ministre du travail, Michel Sapin, et le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, sont en désaccord sur l’avenir du site d’ArcelorMittal à Florange. Montebourg avait affirmé jeudi devant le Sénat « Nous pouvons aujourd’hui considérer que (…) l’éventualité d’un contrôle public, même temporaire, doit faire l’objet d’une étude sérieuse par le gouvernement, et c’est (…) ce à quoi nous nous sommes attelés depuis plusieurs mois » Le ministre du travail, quant à lui, écarte cette solution, même temporaire, pour le site d’ArcelorMittal en attente d’un repreneur, et a répondu à Montebourg ce matin « On n’est plus dans une époque où on nationalise la sidérurgie ».

A une semaine de la date limite pour le dépôt d’éventuelles candidatures à la reprise de l’usine, Sapin a estimé que la bonne solution était d’examiner les propositions faites par d’autres entreprises pour « faire en sorte qu’ArcelorMittal accepte de vendre pas cher  (…) et de manière qui soit cohérente, de manière qui soit tenable ». Le ministre du travail rajoute que « ce que voulait exprimer Arnaud Montebourg, c’est la volonté gouvernementale qu’il y ait une solution pour qu’on continue à faire fonctionner les hauts fourneaux, qu’on continue à fabriquer de l’acier ». Pour l’instant, le gouvernement aurait reçu 2 offres de reprise pour le site du groupe à Florange.