Areva : La journée de toutes les décisions

L’assemblée générale d’Areva a eu lieu aujourd’hui. Jean-Cyril Spinetta a été réélu au poste de président du conseil de surveillance.

Cette assemblée générale d’Areva était évidemment très attendue dans un climat très compliqué pour l’industrie nucléaire à la suite de la catastrophe de Fukushima. L’ambition d’Areva, et l’ambition française d’ailleurs, c’est de répondre à l’inquiétude générale des populations du monde entier sans remettre en cause le système de production nucléaire.

Pourquoi ?

Tout simplement car il n’existe pas aujourd’hui une autre source d’énergie électrique non polluante et si peu chère. L’électricité française coûte entre 30 et 50% de moins que les autres électricités.

Globalement, la stratégie elle ne changera pas. Le nucléaire français est considéré dans le monde entier comme l’un des plus performants. Le Japon vient de choisir Areva pour prendre en charge la sécurité de ses centrales, ça bouge également en Allemagne où l’industrie allemande proteste contre la décision politique d’Angela Merckel de fermer ses centrales. L’industrie allemande a calculé que cela augmenterait ses coûts en énergie de 30%.