Auto-entreprise – Novelli répond au gouvernement : «Vous tuez la croissance française !»

Depuis l’annonce de la réforme du statut de l’auto-entreprise, qui aligne les charges des auto-entrepreneurs sur les autres statuts d’entrepreneurs individuels, les réactions se multiplient. Notre rédaction a joint en exclusivité le père de ce statut, Hervé Novelli. L’ancien ministre ne cache pas sa colère et lance un appel au gouvernement.

Comment réagissez-vous à cette annonce ?
Je trouve que cette décision contredit les propos du gouvernement qui ne voulait « taxer que les riches ». On voit bien qu’il y a une sorte d’escroquerie morale. Mais je crois surtout que ça révèle une méconnaissance totale des rouages de l’économie et le sentiment que les entrepreneurs sont les ennemis de ce gouvernement socialiste. Quand d’autres pays s’appuient sur une classe entrepreneuriale pour s’en tirer dans cette période difficile, nous, nous envoyons un signal contreproductif à tous ceux qui veulent s’en tirer.

Quelles conséquences cela pourrait avoir ?
Une recrudescence du travail au noir ! Ceux qui travaillaient au noir avant l’auto-entreprise vont y faire du noir. Perte de recette. Et puis il y a l’aspect fiscal. Les auto-entreprises perçoivent 4 milliards d’euros par an, c’est autant de moins qui rentrera. Il ne faut pas oublier aussi, que presque 40% des auto-entrepreneurs sont  chômeurs. Pour certain d’entre eux, c’était un moyen de vivre.

Quels messages voulez-vous adresser au gouvernement ?
J’ai envie de leur dire d’arrêter. Vous êtes en train de tuer la croissance française ! Quand il n’y aura plus d’entrepreneurs dans ce pays et que l’on restera avec la fonction publique… Il faudra la financer mais plus personne ne sera là pour le faire. Reprenez vos esprits !